AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Un nouvel espoir   Ven 23 Déc - 6:36

/!\RP commencé dans l'ancien forum /!\

Spoiler:
 
Allysonn Parker a écrit:
Je regardais autour de moi à la recherche de la provenance du bruit. J'avançais tranquillement sans bruit seulement mon cœur résonnait dans mes oreilles tellement qu'il battait fort. Les bras toujours devant moi, je tournais le premier coin de mur que je rencontrais. Puis, soudainement, je vis apparaitre Darkness. Par télépathie, j'entrais en contact avec ma moitié.

* Tu as trouvé quelques choses?*, lui demandais-je mentalement.

* Non, rien qui cloche... Partons, on n'a rien à foutre ici!*

J'ignorais son avertissement puis avançais d'avantage. Puis, un ombre passa devant moi. Je tira en direction de l'ombre en question puis, me plaqua contre le mur. Mon coeur battait à la chamade puis j'avais le don de me mettre dans des situations dangereuse quand je suis en exploration solitaire...

*Allysonn! Tout va bien?*

Je regardais mon deamon puis je fis un mouvement de tête positif. Puis, j'avançais en direction du coin de mur puis passa ma tête pour voir se qui se passait derrière. Je ne vis rien du tout. Je me retourna pour regarder Darkness puis par télépathie, je lui soufflais:

*A Go, nous allons traverser pour mieux observer d'accord?*


Darkness s'y opposa sur le champs.

*C'est trop dangereux!*

J'ignorais son avertissement puis je lançais un "go" sur le champs. J'accourus de l'autre coté puis regarda se qui se passait. Soudain, je vis quelques choses bougé. Je plissai mes yeux pour mieux voir.

*Darkness... Tu es sur que tu as bien regarder?*

*Bah, oui! Tu me prends pour qui? Un débutant?*
*Alors, explique-moi, pourquoi, je vois une ombre?*

Je restais toujours caché derrière mon coin de mur mais je surveillais quand même l'endroit d'où l'ombre bougeait. Du moins, ce que je crois que c'est une ombre... L'endroit est tellement vieux que ça peut être n’importe quoi...
Valdo Destiny a écrit:
Valdo se détacha du mur. Son empathie lui avait fait sentir la méfiance d'un individu caché à quelques mètres de lui. Il allait faire mine de s'approcher silencieusement de l'intrus lorsqu'un bruit, plus que reconnaissable, lui fit faire demi-tour.
*Un coup de feu ?*
Il émit un claquement de langue désapprobateur et partit à la recherche de Keïta. La louve était entrée dans le bâtiment et ne lui avait pas envoyé de signaux télépathiques depuis.
Il se précipita jusqu'à la porte d'entrée et s'accroupit contre. De nombreuses émotions se mêlaient les unes autres derrière les murs de l'entrepôt. De la surprise, de l'inquiétude, de la rage... cette dernière provenait de Keïta. Mais où était-elle allée ?

*Valdo ?*
*Keïta ? Qu'est-ce qui s'est passé ?*
*Je sais pas ...je crois qu'on a essayé de me tirer dessus...*
*Tu as été touchée ?*
*Nan...mais de justesse...j'ai eu la peur de ma vie, Valdo !*


Un deuxième claquement de langue. Il savait qu'il aurait mieux fait de rester chez lui.
Valdo ouvrit tout doucement la porte, gardant ses antennes empathiques en action pour détecter le moindre changement chez les intrus du bâtiment. Il rentra, toujours accroupi, et le plus silencieusement possible.

*Sérieusement...mais qu'est-ce que je fais là...*
*Tu viens pour sauver ma peau, mon cher...*
*Ouais...je vais essayer de le faire avec entrain...*


Malgré sa plaisanterie, il garda un visage impassible, concentré sur les émotions qui envahissaient l'endroit. Plus le temps passait, plus la rage et l'impatience de son Deamon augmentaient à en devenir étouffant. Si bien qu'il ne parvenait plus à ressentir les émotions de l'individu qu'il avait repéré quelques instants auparavant.
Il s'approcha de ce qui ressemblait à un casier et s'y appuya doucement. Keïta n'était pas loin. Mais il n'arrivait toujours pas à localiser les autres. Et l'obscurité n'aidait pas. L'aube était encore loin, il allait falloir sortir vite. Car pas sûr que la personne qui avait tiré sur Keïta attende patiemment que les choses se passent. Contre un flingue, ils étaient de loin les plus mal lotis.
Sven J. Ferguson a écrit:
    * C'était un coup de feu Sven. *

    Le jeune homme avait interrompu son observation.

    * Tu es sûre ? *

    * Oui, j'ai entendu l'homme le penser. *

    Qui avait été visé et pourquoi ?

    * Tu crois que le tireur a atteint sa cible ? *

    * Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir... *

    L'élémentaliste s'était redressé pour se rapprocher du bâtiment mais la renarde avait refermé sa mâchoire sur le bas de son pantalon. Depuis l'expérience qu'ils avaient du traverser ensemble cinq ans auparavant, elle se méfiait des armes à feu comme de la peste.

    * Je te promet qu'on s'en ira si la situation dégénère. *

    Inquiète, la petite bête rousse lui avait emboîté le pas lorsqu'il s'était mis en mouvement. Rapides et discrets, ils avaient atteint la porte rapidement et ils avaient pu s'engouffrer à l'intérieur. Une fois à couvert, ils avaient pris le temps d'inspecter brièvement les lieux.

    * Je ne vois pas grand chose.... *

    * J'y vois un peu mieux que toi je crois. Quelque chose bouge là bas. *

    Le géokinésiste avait beau se concentrer, il ne parvenait à distinguer qu'une forme vague, trop loin de lui pour représenter une réelle menace.

    * Pas de cadavre... visiblement, le tir n'a pas eu l'effet escompté. *

    Les deux compères allaient se déplacer à nouveau quand il leur avait semblé que quelqu'un approchait de l'endroit où ils se trouvaient...

L'Indic a écrit:
Toujours installé sur mon toit, je jubilais de plus en plus, un invité surprise avait rejoint la fête et cela je n'aurais jamais pu l'espérer.
Malgré la distance, j'avais pu reconnaitre les 3 protagonistes, et au vu de leurs "affinités", ce n'était pas des "amis"

Je me parla tout haut à moi même.

-Tu vois, cette rumeur nous aura permis de profiter de ce jolie spectacle.

Un coup de feu retentit, bizarrement ce n'était pas un peu d'inquiétude qui montait en moi mais de l'amusement profond et intense...

Une idée me venais en tête, je prenais mon téléphone portable dans ma poche et dis une fois de plus tout haut:


-On le fait ou on le fait pas ....

J'ai toujours aimé jouer mais faire mourir les gens n'est pas mon passe temps préféré bien au contraire.
Allysonn Parker a écrit:
J'observais attentivement l'endroit d'où j'avais vu bouger. Je plissais d'avantage mes yeux pour mieux voir. Puis, je chuchotais tout bas:

- Darkness, tu peux aller voir, s'il-te-plaît?

Je vis un moment d'hésitation dans les yeux de mon âme soeur puis il se dirigea vers l'endroit mais tout en étant invisible. J'attendis patiemment mais tout en surveillant les arrières de mon compagnon. Puis, il me fit un rapport par télépathie:

* Nous ne sommes pas seul, Ally...*
* Tu peux détailler stp?*
* Je suis juste à côté d'une louve blanche...*
* C'est ce que je crois?*
* Oui, c'est un deamon mais je ne vois pas son maître... Ally, partons! Je ne veux pas mourir!*
* Arrête tes sottises! Si tu m'écoutes tout va bien aller.*

J'approchais de l'endroit à pas de catimini. Puis, je m'accroupis derrière une caisse en bois puis, je passais la tête au -dessus de la caisse pour mieux observer. Darkness ne m'avait pas rejoind mais il se tenait sagement à son poste. Puis, soudain, je me dirigeais derrière une armoire, dos appuyer à celui-ci. J'avais garder mon sang froid mais mon cœur par contre aurait voulu fuir à milles lieux d'ici. On m'avait interdit d'explorer seule mais en tant que chef des Aeryas, je devais venir ici pour prendre des informations. Du moins, savoir si c'était une rumeur ou non... Puis, je passais ma tête du coin de l'armoire puis repéra ma cible. Puis, je pris mon courage et cria:

- J'ai ton deamon en tir de mire. Alors, je te donne un ultimatum, soit, tu te montres dans les 20 secondes qui se suive ou sinon, je lui tire dessus et ne me tends pas une embuscade, je ne suis pas seule dans cet entrepôt alors, si tu fais un faux moment, ils interviendront. Alors, montres-toi!


Mon arme braquer sur la bête, j'attendis patiemment le maître de celle-ci. Darkness se tenait juste derrière le deamon inconnu, près à intervenir et à la neutraliser. J’espérais que tout se passe bien.
Valdo Destiny a écrit:
La situation devenait vraiment dangereuse. La personne qui avait tiré sur Keïta avait décidé de passer à l'action. La louve commençait vraiment à perdre patience.

*Valdo ! Fais quelque chose ! Elle va vraiment me tirer dessus *
*Elle n'est pas toute seule... sois prudente, ils sont au moins deux à côté de toi...*
*Je ne vois rien...mais je ressens une présence animale...*
*Je ressens son inquiétude. Sans doute le Deamon de cette jeune femme.*


Le bâtiment abandonné était finalement pas mal peuplé. L'intrus de tout à l'heure était aussi réapparu. Valdo ne savait seulement pas si'il était encore à l'extérieur ou s'il avait décidé d'entrer. Il préféra l'ignorer pour l'instant, la situation de son Deamon était la plus importante. Il se redressa légèrement et ouvrit la bouche pour s'adresser à la jeune femme. C'était la solution la moins risquée. La prendre par surprise risquait de lui faire appuyer sur la détente.

-Ne tirez pas. Nous ne vous voulons aucun mal. Vous êtes une élémentaliste n'est-ce pas ? Si vous êtes ici, c'est que nous avons le même but. Dites à votre Deamon de se montrer aussi et je sortirais.

Il n'y voyait, alors il ne pourrait pas s'assurer lui-même que ses conditions soient remplies, mais au moins Keïta le verrait. Ca évitera de prendre le risque de se faire attaquer par derrière.
Il aurait bien rajouter un peu de lumière à cet endroit sordide mais utiliser ses pouvoirs dans cette situation n'aurait fait que surprendre ses ennemis. Il allait falloir attendre le lever du soleil. Quelle heure était-il ? 4h30 ? Monsieur n'allait pas encore se lever avant au moins une heure...

*Valdo ! Quelque chose s'est rapprochée de moi !*
*Ne bouge pas, Keïta*
*Je te préviens, si je me fais tirer dessus, je te le rendrais au centuple...*


La peur avait progressivement remplacée la colère chez la louve. Le bâtiment empestait l'angoisse. Le moindre faux mouvement d'un des protagonistes risquait de provoquer une réaction en chaîne.
Sven J. Ferguson a écrit:
    De là où ils étaient, Sven et sa daemon pouvaient observer la scène sans être vus ce qui était un avantage certain dans ce genre de situation. Immobiles et silencieux, ils avaient entendu une voix féminine s'élever dans l'ombre. Menacer l'âme-soeur d'un autre individu n'était, aux yeux du jeune homme, pas très fair-play, surtout avec une arme à feu qui permettait de rester à distance du danger. Il avait toujours préféré que les affaires d'Hommes se règlent en tête à tête et que les animaux qui les accompagnaient ne soient pas inutilement exposés même si, dans un couple aussi uni, les problèmes de l'un concernaient également l'autre.

    * Tu crois qu'elle va mettre ses menaces à exécution ? *

    * Je ne sais pas... *

    L'inconnu mâle avait l'air de vouloir négocier avec la tireuse. Il semblait pacifique mais révéler sa nature d'élémentaliste n'était sûrement pas la chose la plus prudente qu'il avait fait dans sa vie.

    * Il est fou ! Si nous avons affaire à un membre du clan des Kanak, il vient de se condamner...*


    Le géokinésiste avait serré les poings. Comme il les haïssait ces chasseurs ! L'intérieur du bâtiment empestait la peur. Tous semblaient tendus et le moindre mouvement mal interprété pourrait avoir des conséquences terribles.

    * On ferait sûrement mieux de partir. *

    * Avant d'avoir découvert ce qui se passe ici ? *


    * Avant d'être tués ou faits prisonniers ! *

    Nïm était prudente et son " maître " ne pouvait pas le lui reprocher. Il n'avait jamais regretté de lui avoir fait confiance si bien qu'il avait abdiqué. Il se dirigeait furtivement vers la sortie en compagnie de son amie à quatre pattes quand son pied avait heurté une bouteille de bière vide qu'il n'avait pas vue dans la pénombre.

    * Et m*rde ! *


    A l'évidence, bouger avait été une erreur...
Allysonn Parker a écrit:
J'ai cru reconnaître une voix d'homme. Il m'avait fortement conseillé de montrer mon deamon. Par voix télépathique, j'ordonnai à Dark de se montrer. Bien évidemment, il fallait qu'il fasse son petit bouffon au passage... Il ne montra que sa tête au deamon inconnu.

- Bonjour!

Je sentis alors la honte me monter aux joues. Par la pensée, je lui envoyais:

* Tu fais exprès ou quoi? Imbécile! N'oublie pas que tu es un deamon d'une policière!*

Je pris mon courage puis je me montrai. L'arme toujours braqué sur le deamon de l'inconnu. De une de mes mains libre, je sortis un petite lampe de poche puis, je fouillai dans la pièce avec celle-ci. Je tombais enfin sur l'homme en question. On aurait dit un psychopathe mais il ne me faisait pas peur. Je retournais alors mon arme contre lui. Puis, je le regardais avec des yeux sévères avant de le questionner.

- Qui êtes-vous? Que faites-vous à une heure pareil ici?

Je n'allais pas dévoiler mon identité, pas tout de suite en tout cas. Je m'avançais vers lui quand soudain, j'entendis un bruit de verre rouler sur le ciment. Je stoppais net puis, avec ma lampe, je cherchais un autre individu. Donc, nous étions trois pour le moment dans cette pièce. Du moins, je le croyais... Nous étions peut-être plus finalement...

- Montrez-vous!

Toujours avec ma lampe, je cherchais l'individu puis je l'éclairais enfin. Est ce qu'il était venu ensemble? Qui sont-ils ses deux là? Je n'en avais pas la moindre idée mais tout ce que je voulais c'est d’éclaircir ça au plus vite.
Valdo Destiny a écrit:
Valdo entendit quelqu'un s'agiter à quelques mètres de lui. Ses paroles semblaient avoir eu l'effet escompté. Il attendit un instant et contacta Keïta.

*Alors ?*
*Un rigolo...*
*Quoi ?*
*Le Deamon s'est montré...et ça a l'air d'être un rigolo...*


L'homme adressa un sourire amusé à l'obscurité. Une légère lumière blanche éclaira tout d'un coup le sol près de ses pieds. La jeune femme avait donc une lampe de poche. Ils n'allaient pas avoir à attendre que l'astre bien aimé daigne se lever.
Le rayon de lumière se déplaça et Valdo entendit la jeune femme s'approcher. Elle apparut soudain devant lui, et sa voix résonna à nouveau dans le bâtiment.
Valdo, toujours accroupi et les yeux rivés sur la crosse de l'arme, eut un nouveau sourire.

-Je pourrais vous retourner la question, jeune demoiselle.

Il entendit Keïta se rapprocher d'eux et il fit mine d'ouvrir la bouche pour au moins donner son nom, quand un bruit de verre empli la pièce.
*Ah oui...j'avais oublié qu'on était pas seuls...*
La lumière de la lampe torche se tourna soudainement. Après quelques secondes de recherche infructueuse, elle éclaira finalement de plein fouet l'inconnu. C'était un jeune homme et son Deamon.

-Heureusement que l'entrepôt était sensé être abandonné...

Keïta profita que l'attention de la jeune femme était tournée vers l'intrus pour rejoindre Valdo.
*Tu ne peux pas t'empêcher de faire des remarques, hein ?*
*Non. Impossible. Ca va ?*
*Oui, ça va mieux. Mais on est toujours pas sorti d'affaire...*


L'intrus était dans le feu des projecteurs. Cependant l'arme était toujours pointée sur Valdo. Ce dernier entreprit lentement de se lever, en se faisant le plus discret possible pour ne pas surprendre quelqu'un. Le Deamon de la jeune femme l'ayant à l’œil, il se devait d'être prudent. Il se prépara à lever les mains en l'air, dans le cas où la jeune femme se retournerais brusquement.
*Pas envie de mourir tout de suite, moi...*
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven s'était accroupi après avoir heurté la bouteille, par pur réflexe. Il savait que cela ne l'empêcherait pas d'être repéré si les deux inconnus s'intéressaient à lui et pourtant, il espérait encore que l’obscurité lui permettrait d'atteindre une nouvelle cachette avant que l'inconnue décrète qu'il était sa nouvelle cible.

    * Qu'est ce qu'on fait ? *

    Tourner le dos à l'ennemi en partant en courant n'était pas toujours la meilleure des solutions quand on souhaitait rester en vie si bien que le jeune homme n'avait pas bougé. Sa daemon avait enroulé sa queue autour de sa jambe droite et s'était blottie contre ses genoux, comme pour le protéger d'un éventuel projectile. Malheureusement, vue sa taille, elle ne pourrait pas lui éviter d'être touché si la tireuse ouvrait le feu...

    * Reste calme *

    La lumière d'une lampe de poche les avait éblouis. L'homme qui était encore sous la menace de l'arme s'était permis de faire une remarque que le géokinésiste avait à peine entendu. Son attention était focalisée sur la femme. Il n'aimait pas être au centre de l'attention ce qui ne l'avait pas empêché de se redresser, lentement, afin de ne pas rester dans une position qui le désavantagerait si les choses venaient à mal tourner.

    - Qui êtes vous ?

    Après tout, il n'y avait aucune raison qu'elle soit la seule à poser des questions !

    * Son daemon a l'air... spécial. *

    Faire le pitre dans une situation aussi tendue était en effet assez étrange. Ce lynx était soit un incorrigible farceur, soit l'un des membres d'un couple de dérangés qui prenaient plaisir à se moquer de leurs victimes après les avoir effrayé...

    * Ne tente rien surtout. Attendons de voir ce qu'ils vont faire. *
Allysonn Parker a écrit:
J'entendis la remarque de l'homme plus vieux. Je souriais intérieurement. Si simplement, il savait que je travaillais pour la police mais je ne lui répondais pas. Quand le jeune homme me retournait la question, je poussais un petit soupir. D'une main libre, je sortis une badge doré. Je lui montre la badge tout en déclarant:

-Je crois que si je te dis que je suis simplement de la police et que c'est moi qui pose les question, ça devrais te satisfaire, non?


Darkness était venu à mes côté mais cette fois en entier. Il s’assoit et regarde la scène mais il était près à bondir sur celui qui fera le moindre geste.

-Alors, je vous répète ma question, qui êtes-vous et que faites-vous ici à cette heure?

Puis, j'attendis avec patience qu'on me réponde à ma question.

* Tu crois que c'est des Kanaks?*

*Je ne sais pas mais tout se que je sais c'est que s'ils sont des kanaks, ils n'ont pas l'air de se connaître...*
* Espèrons que nous ne serons pas obliger de se battre...*

Je regardais les deux individus qui étaient devant moi. J'attendais toujours sagement que l'un deux me répondent.
Valdo Destiny a écrit:
Valdo avait finalement réussi à se relever. La tension commençant à descendre, il tendit les bras en avant pour s'étirer. Keïta s'assit à côté de lui et lâcha un soupir. Le Furya s'adressa à la jeune femme.

-Alors vous êtes de la police ? Z'êtes en mission ?
-Valdo...
-Ouais, ouais. Je m'appelle Valdo Destiny. Et elle, c'est Keïta. Pour ce qui est de la raison de ma présence ici, je ne vois pour l'instant pas l'intérêt de vous la donner. Cet endroit est abandonné depuis longtemps et son accès n'est pas interdit que je sache.


Valdo profita de la lumière de la lampe torche pour jeter un coup d’œil alentour. La pièce n'était pas très grande et devait servir de bureau lorsque le bâtiment était encore en activité. D'après les nombreux cadavres de bouteilles éparpillés par-ci par-là, l'entrepôt devait servir de repère pour les activités nocturnes des gens du coin.
D'autres portes, grandes ouvertes ou à moitié défoncées, donnaient sur les autres pièces et l'entrepôt en lui-même. Valdo allait avoir besoin de les visiter. Cependant pour cela, il allait falloir qu'il se retrouve seul. Il n'était pas spécialement méfiant, mais ne connaissant pas les intentions des deux autres, il valait mieux être prudent.

*Keïta...tu penses pouvoir t'éclipser discrètement et faire vite fait le tour des pièces ?*
La louve hocha la tête de gauche à droite. Valdo contint un soupir de désespoir. Ils étaient pour l'instant dans une impasse.

*Ils sont tous méfiants. Le moindre geste pourrait nous coûter la vie, Valdo. Ne joue pas avec le feu...*
*Ne joue pas avec le feu, qu'elle dit... c'est sensé être une plaisanterie ?*


Il était vrai qu'utiliser ses pouvoirs le démangeait depuis un moment. Faire diversion et s'éclipser... Mais il préférait ne le faire qu'en dernier recours. La patience semblait pour l'instant la meilleure des solutions.
Il porta son attention sur le jeune homme un peu plus loin, curieux de connaître son identité. Tout du moins, s'il daignait la donner.
Spoiler:
 

Allysonn Parker a écrit:
Suite à la réponse d'un des deux hommes, je soupirais. Je rangea mon arme. Bon après tout, s'il aurait voulu m'attaquer, il l'aurait fait, non? Je ne suis pas un personne qui tire sur n'importe qui. Je vis alors le jeune homme répondre d'un air un peu arrogant. Je lui répondis tac au tac:

- Non, vous n'êtes pas en infractions mais j'aimerais au moins, savoir ce que vous faites, ici...

Mon deamon racla la gorge puis rajouta:

- Surtout que vous êtes trois... Donc, si j'en déduis c'est que quelques choses vous lie tout les trois...

Je regardais mon deamon. Je dois vous avouez, il n'avait jamais dit quelques chose d'aussi intelligent.

* Depuis quand parles-tu ainsi?*

* Tu en serais surprise...*
* Décidément, tu joues les cachottiers!*

Je vis mon deamon ricaner intérieurement. Ensuite, je regardais à tour de rôle les deux individus. Un silence passa puis pour les rassurer, je dis tout simplement:

- Écoutez, je ne suis pas sur mes heures de travail mais je dois l'admettre que mon deamon a raison... Si nous sommes tous ici à la même heure et au même endroit c'est qu'il doit bien y avoir quelques choses qui nous unis... Du moins, je crois...

Je leur souris pour calmer l'atmosphère. Je ne voulais pas me battre sauf si je devais en venir ainsi.
Valdo Destiny a écrit:
Valdo haussa un sourcil amusé.

*Quelque chose nous uni, hein...*
*Je crois que le Deamon veut dire qu'on est tous là même raison.*
*Mouais...à moins qu'il parle de destin.*
*Ou de hasard.*

-Je ne crois pas au hasard.


Le Furya avait fait cette remarque à voix haute sans s'en rendre compte. Il eut un petit rire discret et s'étira une nouvelle fois.

-Très bien.Je sais pas vous, mais moi j'aimerais que les choses se fassent calmement.Un peu plus de lumière nous aiderait sûrement à nous détendre un peu...

Il chercha du regard un interrupteur. Ne trouvant rien du côté où la lumière était dirigée, il tâtonna sur le mur derrière lui. Il en trouva un à deux pas de lui et l'actionna. Un néon s'alluma au dessus de leur tête. Il s'étonna que la lumière puissent encore fonctionner ici. Bien entendu, ça ne dura pas. Le néon clignota pendant quelque seconde, en émettant un grésillement désagréable, et s'éteignit finalement.

-Forcement...j'aurais du m'en douter... quelqu'un a une bougie ?

Il soupira. Même sans allumettes, il aurait pu allumer une simple petite bougie. Le soleil n'était pas encore levé. Cependant, avec la presque absence de vitre entre les chambranles des fenêtres, ils seraient sûrement les premiers à savoir quand il pointerait le bout de son nez.

*Encore quelques minutes...peut-être dix...*
*Oui. L'aube approche.*


Il se tourna vers le jeune homme en face lui. Il était encore sur la défensive et ne semblait pas apprécier que la lampe poche soit tournée dans sa direction.

-Je vous ai donné mon nom. Serait-il possible d'avoir le vôtre ? Même un surnom ou un faux nom irait très bien. Seulement, ça serait plus simple pour parler non ?

Il se tourna vers la jeune femme, pour lui montrer que la question lui était aussi destinée.
L'Indic a écrit:
De mon toit, je ne voyais plus rien, toujours à observé le bâtiment mais cette fois si, l'excitation c'était envolée. Je ne m'amusais plus tellement et mon coté joueur demandait du spectacle. Je pris finalement la décision d'utiliser mon téléphone.

-Allo? Bonjour, Je vous appelle pour signaler une intrusion dans un entrepôt de Benjamin Street....


Me voilà pleinement satisfait, la F.I.R.E. allait débarqué d'ici une dizaine de minutes...
Sven J. Ferguson a écrit:
    La policière s'était radoucie ce qui avait calmé Sven. Elle avait supposé qu'ils s'étaient tous rendus à l'entrepôt pour la même raison ce qui n'était peut-être pas faux. Mais au fait, quelle était cette fameuse raison ?

    * Nous ne savons toujours pas ce qui se passe ici *

    * Ni qui a tiré tout à l'heure. *

    * J'ai l'impression que nous ne sommes pas tous réunis à l'intérieur... Il m'a semblé sentir une quatrième présence humaine avant d'entrer *

    * Homme, femme ? *

    * Je l'ignore, je n'ai pas pu pénétrer son esprit *

    Hum, voilà qui était contrariant. Si ce mystérieux individu était dangereux, ils risquaient peut-être leurs vies en s'attardant dans le bâtiment...

    Le géokinésiste avait été étonné de voir que les néons s'étaient allumés quand le dénommé Valdo avait appuyé sur l'interrupteur qui se trouvait près de lui. Malheureusement, la clarté qu'ils avaient apporté n'avait été qu'éphémère car quelques secondes plus tard, ils rendaient leur dernier soupir.

    * Ça aurait été trop beau ! *

    L'aube ne tarderait sans doute plus à se lever. Sven s'était tourné vers l'autre élémentaliste lorsqu'il lui avait adressé la parole, avait laissé s'écouler un petit moment en silence puis avait extirpé un briquet de sa poche et lui avait envoyé.

    - Si ça peut servir...

    Il s'était interrompu, avait jeté un rapide coup d’œil à la jeune femme puis avait repris :

    - Je m'appelle Sven et elle - il avait désigné la renarde qui était assise à ses pieds - c'est Nïm.

    Nïm à tous : Alors, peut-on savoir ce qui vous a amené ici ? Sans cela, nous ne saurons jamais si nous nous sommes déplacés pour les mêmes raisons ou non.
Allysonn Parker a écrit:
J'étais soulagée que tout redevienne calme. Je vis alors Valdo appuyer sur l'interrupteur puis un néon s'alluma pour tout de suite s'éteindre. Valdo se demanda si nous avions une bougie. Je fis signe de tête négativement. Comme si je m'amusais à traîner des bougies... Puis, Valdo demanda nos noms vu qu'il avait donner le sien. J'hésitais un peu vu que je ne savais pas si parmi eux, il y avait un ou des kanaks mais malgrés tout, par politesse, je devais leur dire. J'allais répondre quand j'entendis le jeune homme se nommé. Je le regardais attentivement, je dois vous avouer que je ne l'avais jamais vu auparavant. Il était quand même mignon à son genre. Je sentis un petit coup de tête sur ma jambe.

* Ally, reviens sur tête c'est pas le moment!*
* Ah, oui! Pardon...*

Je me raclai la gorge puis parlai:

- Je me nomme Allysonn et lui c'est ...
- Darkness. Nïm, pour te répondre, nous avons entendu une rumeur circuler à propos de ce bâtiment. Il y aurait un laboratoire secret avec une antidote pour le virus de Milder. Nous sommes donc venu vérifier si tout était vrai. Vous êtes venu ici à propos de la rumeur?

Je regardais Darkness. Il pouvait se montrer si intelligent parfois... Nous attendions patiemment quand soudain, j'entendis un bruit familier. Darkness se leva brusquement puis renifla l'air.

* Tu as repéré le son?*
* Ça sent rien qui vaille... Je crois que c'est l'unité d’Élite qui se pointe...*

Je blêmis. Je pris tout de suite mon portable puis composa le numéro. Une sonnerie se fit retentir. Puis, ça décrocha.

- Pierre?

- Oui?
- C'est toi qui a envoyé une unité dans le vieille entrepôt?
- Oui
- Je fais quoi, moi?
- Tu leur dis la vérité! Évite les embrouilles, vaut mieux pour toi...
- D'accord...

Je raccrochais en maugréant... Je regardais les deux autres avant de lâcher:

- Nous avons de la compagnie...
Valdo Destiny a écrit:
Valdo attrapa au vol le briquet qui lui lança le jeune homme. Sans bougie, un simple briquet n'avait aucune utilité mais bon...c'était déjà mieux que rien...

*Allysonn et Sven...une flic et un...un quoi ?*
*Pour l'instant, un simple inconnu Valdo.*


Il prit le temps de réfléchir à la question du Deamon d'Allysonn. Il leur avait clairement annoncé la raison de leur présence dans le bâtiment. Cependant, il ne donnait aucun indice sur leur identité. Elémentaliste ? Kanaks ?
Après tout, ils ne craignaient rien à avouer qu'ils étaient ici pour la même raison. Il allait ouvrir la bouche pour répondre lorsqu'il remarqua un changement dans l'attitude de ses vis-à-vis. L'ambiance tendue, qui avait disparu il y a à peine quelques secondes, semblait reprendre le dessus. Il ressentit de l'angoisse chez le Deamon prénommé Darkness.

*Valdo...j'entend une espèce de sirène...*
*Des flics ?*
*Je sais pas...peut-être...*
*Ils pourraient être avec elle ?*


Il n'entendit pas de réponse mais sentit Keïta se tendre à ses côtés. Il posa sa main sur son museau et lui caressa distraitement la tête. Entre temps, Allysonn avait pris son téléphone et parlait à un certain Pierre. Apparement, les gens qui s'approchaient n'étaient pas des étrangers. Et leur qu'elle leur dit qu'ils avaient de la ''compagnie'', Valdo réprima un sourire.

-Je suppose que l'on doit en plus s'attendre à des ennuis si vos camarades nous voient ici, n'est-ce pas ?
-Le mieux serait de quitter les lieux, et vite.
-Mais en a-t-on encore le temps ?
-On ne saura pas t'en qu'on aura pas essayé...


S'ils voulaient fuir avant l'arrivée des troupes, il leur fallait le faire tout de suite. Le soleil n'allait pas tarder à se lever, et la lumière du jour allait grandement les désavantager. Valdo était déjà prêt à prendre la fuite. Il se dirigea vers une des fenêtres. Il entendait maintenant très distinctement les sirènes. Ils s'approchaient. Et vite.
Sven J. Ferguson a écrit:
    La jeune femme s'était présentée à son tour avant de leur expliquer pourquoi elle était venue inspecter l'entrepôt. Aussi étrange que cela puisse paraître, Sven n'avait pas entendu parler de cette rumeur si bien qu'il s'était contenté de froncer légèrement les sourcils.

    * C'était donc ça... *

    * Étrange cette histoire ! Qui travaillerait dans un laboratoire secret caché dans un bâtiment aussi miteux que celui ci ? *

    A Allysson - Disons que j'ai eu une intuition. Ça m'arrive quand je ne trouve pas le sommeil.

    Le jeune homme n'était pas disposé à révéler son identité d'élémentaliste et ses autres pouvoirs pour le moment si bien qu'il était resté évasif. Mais en voyant l'expression de la flic changer et sa compagne à quatre pattes se mettre à remuer rapidement les oreilles, il avait compris que quelque chose n'allait pas.

    * Quoi ? *

    * Des sirènes. Ils ont l'air nombreux. *

    * Et m*rde ! *

    Leur escapade allait-elle leur attirer des ennuis ?

    * Pas si on disparaît avant qu'ils débarquent ! *

    Les deux acolytes avaient du fuir les forces de l'ordre à plusieurs reprises à l'époque où ils étaient à la rue si bien qu'ils étaient assez compétents dans ce domaine.

    A Valdo - Si j'étais toi je m'éloignerai de cette fenêtre, on ne sait jamais.

    * Mais y-a-t'il une autre issue ? *

    * Je te dis ça dans un instant. *

    La renarde avait disparu, s'éloignant au trot pour se lancer dans une exploration rapide du reste de l'entrepôt. S'il y avait un moyen plus sûr de quitter les lieux, elle le trouverait rapidement...

Allysonn Parker a écrit:
Je vis que Sven et Valdo voulaient s'enfuir. Je les arrêtais sur le champs puisque je connaissais trop bien les élites, je ne voulais pas qu'on se fout les pieds dans les plats.

- Si vous essayer de vous enfuir, ils vont vous pourchasser! Je les connais que trop bien. Sven, rappelle ta renarde. J'ai une solution.


Je fermais les yeux et me concentra sur l’entrepôt. Un gros nuage vient se situé au-dessus de l’entrepôt. Je me concentrais d'avantage quand des éclairs firent leurs apparition ainsi qu'une rafale de vent. Quelques secondes plus tard, la pluie se fit entendre. Darkness vient se poster devant moi. Il me surveillait les arrière. Disons, que je ne suis pas hyper habitué à mes sorts alors, je ne les contrôle pas entièrement. Suivi de mon deuxième pouvoirs, je fis apparaître une brume assez haute pour nous cacher. Bien évidemment, ce n'était qu'une illusion. J'ouvris les yeux tout doucement puis je regardais autour de moi pour ensuite me diriger vers l'avant de l'édifice. Il y avait un porte cadenasser. Je m'approchais d'avantage puis je me retourna vers les deux hommes.

- Quelqu'un entre vous deux peut ouvrir cette porte? Parce qu'on vous avez vu, je suis aerokinésie donc, je ne crois pas que le vent peut démolir un cadenas... Si nous ouvrons cette porte, on pourrait si cacher.

J'espère que l'un des deux hommes pourraient m'aider sinon, les F.I.R.E vont nous en poser des question... Je n'aimais pas trop les F.I.R.E... De plus, la brume n'allait pas rester éternellement...
Valdo Destiny a écrit:
Valdo avait observé la scène avec surprise et amusement.

*Finalement, cette jeune femme est bien une Elémentaliste.*


Il jeta un rapide regard par la fenêtre. Une brume relativement épaisse encerclait le bâtiment. Ils étaient à l'abri des regards, du moins pour l'instant. Le soleil commençait à se lever, et la chaleur du soleil allait forcement accélérer l'évaporation de la brume.
Valdo se tourna vers la porte qu'Allysonn leur avait indiqué. Effectivement, avec ses pouvoirs d'air, elle ne pouvait pas faire grand chose contre un cadenas.
Lui non plus d'ailleurs. Il s'approcha cependant de la porte. Le chambranle était en bois. Un vieux bois devenu poreux avec le temps et facilement inflammable.

*Tu n'y penses pas, Valdo ?*
*Je peux juste cramer la chambranle...la porte tombera toute seule...*
*Tu es malade...*
*Je sais.*

Il lui adressa un sourire plein de fierté et regroupa les doigts de sa main droite en un poing serré qu'il dirigea contre la porte. Se concentrant sur son poing, il sentit un courant brûlant partir de son ventre. Il remonta son torse, traversa son bras et jaillit à l'extrémité de son poing. La flamme frappa la porte avec violence. Comme il s'en était douté, le feu prit vite. Il n'eut qu'à donné un violent coup de pied pour que la porte soit arrachée. Elle pendait lamentablement, les gongs arrachés, la cadenas toujours solidement attachés.
Ouvrant sa main, Valdo récupéra les flammes issus de son propre corps. Il se dégagea du passage et se tourna vers ses compagnons d'infortune.

-Le passage est ouvert.

Il n'attendit pas de réponse et s'engouffra dans le passage. Keïta le suivit de près, évitant de toucher de ses pattes la porte encore brûlante.

-Tu vas finir par nous tuer un jour. Que se passera-t-il si un jour tu n'arrives pas à récupérer tes flammes à temps.
-Vaut mieux pas y penser, ma chère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Ven 23 Déc - 6:37

/!\ Suite du RP /!\

Spoiler:
 
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    « Maintenant… il vaudrait mieux se magner les fesses non ? »

    L’écho de sa voix propulserais ses paroles jusqu’à eux malgré la distance. Théoxanne se tenait à l’écart depuis un long moment, particulièrement étonné de ne pas avoir été repéré. Mais finalement, elle pouvait peut être rivaliser de discrétion et d’agilité avec Keops ? Elle se tenait à plusieurs mètres du groupe de trois que formait ses drôle de personne. Elle avait eu d’ailleurs, tout le loisir de les observer… Longtemps, elle avait progressé en rasant les murs, grimpant sur les poutres au bois encore solide, rampant le long de vieilles caisses poussiéreuse dans le silence le plus total. Et dire qu’à la base, elle avait simplement cédé à sa curiosité face à une rumeur miteuse… et qu’elle tombait sur plus intéressant qu’elle n’escomptait ! * J’aimerais bien savoir ce que tu compte faire Théox’ ! Ils sont trois, vraisemblablement des Elémentalistes…* Elle jeta un regard sur son Daemon, qui la fixait, statique en attendant de savoir quoi faire. *Et bien, j’en sais rien à vrai dire…* Il faudrait ! J’ai pas envie de rôtir tu sais !* Les sirènes se faisaient de plus en plus proche, mais il y avait de fortes chances qu’une fois sur place, les F.I.R.E ou n’importe quelle autre horde de taré mettent quelques minutes avant de dépêcher une unité.
    Lentement, elle sortie de l’obscurité qui la protégeait pour s’appuyer doucement contre un morceau de la porte qui venait de s’enflammer, un petit sourire espiègle aux lèvres. *T’es vraiment la reine de l’entrée fracassante toi…*

    Théox’ ignora la remarque de sa moitié, resté dissimulé dans une ombre non loin derrière elle pour garder son regard river sur la troupe. Il lui fallait être attentive, car même si elle ignorait ce qu’elle allait faire, elle ne savait pas quelle réaction pourrait avoir les autres devant sa présence nouvelle… Un risque pour elle. Mais elle avait la mémoire des visages, et elle n’en connaissait aucuns (du moins n’en avait jamais agréssé aucun des trois ^^). Un bon point, tout en sachant qu’ils ne perdraient pas le ridque de pouvoir se tirer d’ici avant l’arriver des F.I.R.E si elle pouvait leur fournir un billet de sorti…
Allysonn Parker a écrit:
Je vis Valdo brasier le cadrage de la porte puis il s'engouffra dans la pièce. Je le suivis mais Darkness se mettait en mode radar au cas qu'un danger viendrait. Je devançais Valdo et j'inspectais la pièce avec ma lampe de poche. Disons que la pièce nus montrait clairement que ça fessait des années qu'il n'y avait pas eu d'activité par ici. Je m'avançais près d'une armoire puis, je pris la poignée pour l'ouvrir. Celle-ci ne cédait pas alors, je mis la lampe dans ma bouche puis donna un coup d'épaule sur celle-ci. Ensuite, je repris la poignée puis j'ouvris l'armoire.

- Qu'est- ce que...

Darkness vient se posté près de moi puis renifla les fioles qui se tenait dans l'armoire. Je reculais d'un pas . L'intérieur de l’armoire se tenait des fioles dont je ne pouvait pas dire ce que c'était mais disons quand tu vois dans un bocal des yeux, ça dit tout.

- Caraba! On est dans un repère de psychopathe ou quoi?
- Je me pose bien la question...

Puis, j'entendis un petit cris animal puis, un gros rat noir surgit de l'armoire. Je me penchais de côté pour l'esquiver. Il m'avait flanqué une de ses frousses! Darkness poussa une grimace de dégout. Il n'était pas habitué à ces petites créature.

- Tu t'y feras Dark'. Dans mon métier, on n'a pas le choix de s'y faire.

Je regardais derrière moi. Les deux hommes y étaient toujours. Puis, je me retournai à la recherche d'un autre porte quand je vis sur un bureau des documents... Je m'en approchais puis regardais le contenu.

- Qu'est-ce que c'est...?

En faite, je ne pigeais rien au contenu peut-être que un des hommes pourraient m'aider à déchiffrer le tout. Puis, soudain, je sentis un présence derrière nous. Je glissais tout doucement ma main sur mon arme puis, le retourna sans crier gare vers la présence. Mon arme pointer sur elle, je la regardais. Un blonde au yeux bleu pas très grande mais elle avait l'air assez forte niveau posture. Je m'avançais vers elle tout doucement. Puis, je lui dis:

- Qui es-tu?


Mon arme toujours braquer sur elle, j'attendis avec patience sa réponse. Darkness vient près de moi puis émit un grognement. Il était pr^t à passer à l'attaque tout comme moi d'ailleurs...
Valdo Destiny a écrit:
Valdo laissa passer Allysonn qui semblait soudain très pressée d'entrer. Il haussa un sourcil amusé et l'observa s'affairer sur un casier. Après un essai infructueux, elle décida d'utiliser la manière forte. La porte céda finalement.
Et ce qu'elle vit à l'intérieur du casier ne lui fit visiblement pas plaisir. Valdo ressentit son dégoût avec une telle force qu'il décida de s'approcher. Il s'accroupit en face de l'ouverture du casier. Keïta préféra ne pas l'y rejoindre. Les images que l'esprit du Furya lui envoyait étaient plus que suffisant pour lui certifier que rester à l'écart était la meilleure des solutions.

Pendant ce temps, Allysonn s'était dirigée vers un bureau tapissé de documents. Il releva la tête de l'étrange spectacle qui s'offrait à lui lorsqu'il entendit la jeune femme parler. Mais il la trouva soudain l'arme au poing, tournée vers une inconnue, à quelques pas d'eux.

-Décidément... ils devraient faire payer un droit d'entrée dans ce bâtiment...

Il se redressa et rejoignit Keïta, prenant soin de classer dans un recoin de son esprit les étrangetés découvertes dans le casier.

*Tu crois que cette collection d'organes pourrait avoir un rapport avec la rumeur ?*
*Je ne sais pas, Valdo. Mais nous avons pour l'instant un autre problème...*


Il hocha obligeamment la tête. Cette soirée était décidément riche en rebondissement. Cependant, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre plus de temps. Les flics, ou qui que ce soit d'ailleurs, ne devaient pas être loin. Et la brume générée par Allysonn ne durerait pas éternellement.

-Si vous êtes là pour nous arrêter ou nous mettre des bâtons dans les roues d'une façon ou d'une autre, faîtes le vite s'il vous plait. Nous sommes un peu pressés.

*Valdo...si elle était avec ceux qui risquent de nous tomber dessus d'un moment à l'autre, je pense qu'elle n'aurait pas été aussi stupide pour apparaître seule devant nous...*
*Qui sait...il y a des malades sur cette planète, ma chère. T'as qu'à regarder cette horreur...*


Il fit une vague signe de la tête en direction du casier.

Préférant prévoir le pire, il se crispa imperceptiblement, prêt à n'importe quelle éventualité. Au point où il en était, il pourrait tout aussi bien foutre le feu à l'entrepôt...

*Si tu fais ça, Valdo, je te promets que tu ne pourras plus jamais avoir d'enfant....je m'en assurerais personnellement...*
Le Furya rit intérieurement, resserrant ses jambes par réflexe.
Tentant de recouvrer son calme et son sérieux, il fixa des yeux l'arme d'Allysonn. Il ne voulait pas de mort. Pas tant qu'il n'était pas sûr de l'identité de l'inconnue. Après, si cette jeune femme se révélait être un ennemi, se serait une autre histoire. Il était du genre pacifiste et n'aimait pas frapper le premier. Il préférait donc attendre de voir la suite et tourna son regard vers l'intruse, ses antennes empathiques grandes ouvertes, épiant le moindre de ses gestes.
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven avait laissé la jeune femme forcer la porte d'une armoire avant de s'en approcher pour voir ce qu'elle contenait. Il avait compris pourquoi ses deux compagnons de fuite avaient affiché une grimace en jetant à son tour un œil aux fioles qui y étaient rangées : un morceau de corps humain flottait dans chacune d'elles...

    * Je commence à comprendre pourquoi les gens qui travaillent ici ne tiennent pas à ce qu'on découvre leurs activités ! *

    Toujours perchée sur ses épaules, Nïm avait enfoui son museau dans son cou.

    * Quelle horreur ! Qu'est-ce qu'ils comptent faire de ces trucs ?! *

    * Ça, c'est une bonne question... *


    Il s'était intéressé à un document qui trainait sur une petite table à quelques mètres de lui, sans toutefois oublier que la police approchait, avant de se retourner rapidement en entendant une voix inconnue dans son dos. La renarde s'était empressée de sonder l'esprit de l’individu qui venait de faire son apparition dans le but de déterminer s'ils avaient affaire à une ennemie ou non et vue la façon dont elle avait réagit, son " maître " avait immédiatement compris qu'un problème venait de s'ajouter à celui qu'ils avaient déjà.

    * Une Kanak ! *

    La daemon avait rejoint le sol en un bond avant de coucher les oreilles. La fourrure hérissée et les babines retroussées, elle s'était adressée à la nouvelle venue :

    - Fichez le camp d'ici !

    Jamais Nïm n'était aussi mauvaise que lorsqu'elle avait affaire à un membre du clan Kanak. Elle avait eu la peur de sa vie à cause de l'un d'eux et elle s'était jurée cinq ans auparavant qu'elle ne laisserait plus jamais un seul de ces imbéciles s'en prendre à Sven.

    Plus tendu encore que lorsqu'Allysonn avait braqué sa lampe de poche dans sa direction un peu plus tôt dans la nuit, le jeune homme se tenait prêt à agir. Au moindre mouvement suspect, l'intruse risquait de se retrouver six pieds sous terre... au sens propre du terme.

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Il avait suffit qu’un instant pour que Théox’ se retrouve avec un flingue sous le nez. La femme qui la tenait en jout n’avait pas l’air de rigoler… Bien qu’elle resta plutôt calme en apparence, sur ses gardes, ça pas de doutes ! Théoxanne s’apprétait à répondre quand l’un des deux hommes derrière se lança dans une tirade palpitante… juste avant une renarde qui se fit très menaçante. L’enchainement tira un sourire plus étendu encore à la jeune-femme qui regarda tour à tour humains et Daemons de l’assistance. De l’hostilité, il y en avait et pas qu’un peu… mais c’était sans doute la renarde qui, de tous, semblait le plus près de l’attaque. Ne bougeant pas d’une pouce, toujours appuyé sur un pan de la porte calciné, les bras croisés sur sa poitrine elle gardait son regard fixé sur la femme qui pointait son arme sur elle tout en répondant lentement :

    « Fichez le camps d’ici… s’il vous plait ! »

    Hostile la bête ! Derrière elle, Keops était aussi immobile que sa moitié, mais dissimulé aux regards de tous… Mais il semblait être le seul des deux à chercher une solution de replis. *On dirait que la renarde ne t’aime pas beaucoup…* Et encore, elle ne t’a pas vu Keops… Peut être que t’es paraboles la distrairaient* Le Daemon émit une sorte de sifflement étrange, ce qui fit presque sursauter Théox’. *Qu’est ce qu’elle ont mes oreilles ?!* Elle sentit bien vite le Daemon se rapprocher, se collant entre ses jambes pour observer la scène avec une envie difficilement retenue de jeter quelques jurons à sa Théox’. Après avoir longuement fixer la femme armée, elle reporta son regard vers l’homme à la tirade sans agressivité aucune, qui était entrée dans la pièce en consumant la porte.

    « Ambiance défenestrante … Je serais bien resté vous donner mon extrait de naissance mais, les sirènes sont rarement de bonnes augures. Alors… il vaudrait mieux percer le mystère des boyaux en conserve un peu plus tard. Vous pourrez m'en faire avaler les contenus une fois dehors si cela vous chante ! »

    A vrai dire, elle n’avait plus vraiment l’intention de moisir ici, et au final la rumeur qui l’avait porté ici ne l'intéressait plus beaucoup, contrairement à ce qu’elle avait trouvé. Une fameuse trouve de grand marrant… quasiment prêt à lui sauter à la gorge. En voila un, de rebondissement ! Même si Keops n’était pas de cet avis. Il venait d’ailleurs de sauter sur le bord d’une fenêtre, se laissant voir de tous pour observer l’extérieur et écouter l’approche des fédéraux. Il donnerait sans doute l’alerte quand la fuite se ferait vraiment urgente. *Encore quelques minutes...* En attendant, Théoxanne restait parfaitement statique. Quand le moindre d’entre eux ferait un geste pour se tirer, elle serait prête à prendre le chemin de la sortie… Sinon. Et bien advienne que pourra ! Le hasard faisait souvent bien les choses.
Allysonn Parker a écrit:
Je commençais à perdre patience. Elle n'avait toujours pas répondu à ma question. Elle nous avait si gentille expliquer la situation que ça donnait bien envie de fuir mais, ça ne me tentait pas. De plus que Nïm aille demander à l'étrangère de partir, m'avait mis la puce à l'oreille... Toujours mon flingue braqué sur elle, je reposai ma question mais encore plus sévèrement:

- Qui es-tu?


Je vis son deamon à ses jambes de la jeune blondinette. Je ne la laissais pas placer un mot que je poursuivis:

- Tiens comme si tu nous apprenais la situation... Figure - toi que je suis déjà au courante! Alors, je me redis, sois tu nous dis ton joli noms blondinette sinon, bah ton cas sera bien étudier à mes soins...


Je ne regardais pas les deux hommes mais je fixais droit dans les yeux de la jeune femme. J'entendis les sirènes des élites mais je m'en fichais royalement. Je n'allais pas laisser filer cette jeune femme. Si je croisais les élites, j'allais m'arranger avec eux en temps et lieux ... Darkness fixait tant qu'à lui le deamon de la jeune femme.
Valdo Destiny a écrit:
Les choses commençaient à vraiment à tourner en rond. L'inconnue ne souhaitait visiblement pas en dire plus sur elle, et eux non plus. D'autant que d'après la réaction du Deamon de Sven, elle ne devait pas être une simple touriste.

*Tu pourrais me dire qui elle est Keïta ?*
*...mmm...quelqu'un de pas très très fréquentable pour nous et qui risque de nous attirer des ennuis si elle reste dans notre sillage...*
*Je vois...tu comptes pas m'en dire plus, c'est ça ?*
*Ce n'est pas nécessaire.*


Valdo émit un claquement de langue de frustration. Il décida de se diriger vers une des fenêtres de l'entrepôt, pas très loin du petit Deamon. Allysonn tenait l'inconnue en joug. Il ne risquait donc pas de se faire attaquer par derrière et, au moins, il voyait son Deamon.
Il jeta un regard à travers les vitres. La brume commençait lentement à se lever. Quelques minutes de plus et ils seraient complètement à découvert. Il fallait qu'ils sortent le plus vite possible.

-Écoutez les enfants. Faîtes ce que vous voulez, mais moi je ne compte pas moisir ici. Je n'ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais, mais j'en ai suffisamment vu pour la journée.
-Valdo ?


Le Furya ne réagit pas et brisa le peu de vitre qu'il restait sur la fenêtre d'un violent coup de coude. Aves le bruit des sirènes qui résonnaient bruyamment au loin, personne ne ferait attention à un simple bruit de verre brisé. Il dégagea le reste de verre et se recula d'un pas pour observer la fenêtre. Il ne leur resterait plus qu'à enjamber le rebord et passer de l'autre côté.
Il se retourna vers ses compagnons d'infortune.

-Qu'est-ce que vous comptez faire ? Moi je compte bien partir avant que les autorités rappliquent.

Il reporta son attention sur l'inconnue.

-Qui vous êtes et pourquoi vous êtes là, je tiens à vous dire que je m'en fiche. Si vous aviez voulu nous tuer tout de suite, vous n'auriez pas pris le risque de vous faire surprendre et vous auriez essayé de nous tuer un par un plutôt que d'apparaître ainsi, à deux contre six.

De plus, après ce que lui avait dis Keïta, il ne voulait pas s'attarder. D'autant que l'ambiance était vraiment tendue. Valdo avait la sensation qu'Allysonn n'hésiterait pas à appuyer sur la détente si la jeune femme en face d'elle lui donnait l'occasion de le faire. Quand à Nîm, elle semblait à deux doigts de lui sauter à la gorge...
Sven J. Ferguson a écrit:
    La remarque de la Kanak n'avait fait qu'énerver d'avantage Nïm qui montrait toujours les crocs, postée devant son " maître ".

    * Qu'elle s'estime déjà heureuse d'être encore en un seul morceau ! *

    Sven ne quittait pas la nouvelle venue des yeux. Si l'on se fiait à son apparence, on ne pouvait pas deviner qu'elle avait pour mission d'éliminer les élémentalistes. Si sa daemon n'avait pas été télépathe, il ne se serait sans doute pas méfié d'elle ce qui aurait pu lui causer de graves ennuis...

    * Je suis sûre qu'elle a l'habitude de séduire les hommes qu'elle aborde pour mieux les poignarder dans le dos par la suite ! *

    Ce n'était sûrement pas faux et vue sa plastique, elle ne devait avoir aucun mal à se faire aimer de la gente masculine.

    * Allons nous en. Assez de mauvaises surprises pour ce soir. *

    Valdo, conscient que la police investirait très prochainement les lieux, semblait avoir la même intention que lui. Il avait brisé une fenêtre avant de s'adresser à la Kanak. Le géokinésiste quant à lui n'avait même pas cherché à entrer en contact avec elle, même si avoir le temps de lui faire avaler le contenu des fioles l'aurait ravi.

    - ( A Theox' ) Ne vous avisez pas de nous suivre.

    La renarde avait jeté un dernier regard à l'ennemie avant de se servir de son âme-sœur comme d'un tremplin pour atteindre le rebord de la fenêtre. Leste, elle s'était laissée retomber de l'autre côté en constatant qu'il la suivait. Le jeune homme s'était légèrement égratigné les mains sur les débris de verre en quittant la pièce mais il ne s'en inquiétait pas. Dans quelques minutes, ce ne serait plus qu'un mauvais souvenir...
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Théoxanne ne pu s’empêcher d’émettre un petit rire devant la menace de la femme. Certes, elle se faisait claire, menaçante au possible et à 100% prête à lui tirer une balle entre les deux yeux… Mais Théox’ n’était pas le genre de personne à se laisser intimider devant une arme à feu. Soit parce qu’elle était trop téméraire, ou bien simplement parce qu’elle se fichait bien des conséquences de ses actes… Mélange des deux où inconscience pure ? Là était la question. En attendant, elle se trouvait fortement amusé par la situation, tandis que l’homme-crameur de porte s’en allait vers la fenêtre où se trouvait Keops. D’un coup d’œil, elle s’assura que son Daemon ne craignait rien. Celui-ci observa longuement, tout en silence cet homme de grande stature tandis qu’il déclarait vouloir se retirer. Il venait d’ailleurs de briser la vitre, forçant Keops à faire un bond agile pour éviter les débris de verre. Il retourna rapidement auprès de sa moitié, qui écoutait distraitement les paroles du Furya. Bingo ! En voila un qui semblait faire marcher sa cervelle…

    « Exacte… Mais peu-importe, j’ai l’impression que la furieuse tata-fligueuse m’a bien trop dans le collimateur pour que je bouge d’un poil… »

    Quand à celui qui avait la renarde pour Daemon, il ne souffla pas grand-chose, si bien qu’elle ne prit pas la peine de répondre… Mais elle l’observa suffisamment pour retenir chaque trait de son visage et les mimiques de ses postures. L’hostilité de sa Daemon éveillait une certaine curiosité chez Théox’. Ainsi, elle le regarda avec un intérêt non dissimulé lorsqu’il sauta par la fenêtre et disparut de son champ de vision. Ne restait plus que le Furya, et l’Aeryas. Finalement une bonne chose… Pour l’instant. *Et maintenant Théox’, si tu agissait avec intelligence ?* Keops venait de passer entre ses jambes, s’installant sur son arrière train en face du grand Daemon de la femme. Il n’avait rien de menaçant ce petit fennec devant la grande stature du félin, mais son silence avait quelque chose de tendu. Le surplus de confiance qu’affichaient Keops et Théoxanne avait quelques choses de déroutant, et ils en jouaient souvent.

    « Bien… Si c’est vraiment ce qui vous fait vibrer, je m’appelle Théoxanne. Et je ne crois pas, comme ce monsieur l’a brillamment exposé à l’instant, pouvoir vous débiter en petits morceaux et vous mettre dans ces bocaux toutes seules. De plus, je ne suis pas armé ! »

    Avec un immense sourire espiègle, elle leva lentement les bras vers le ciel et fit un tour sur elle-même pour prouver la véracité de ses paroles. Pendant qu’elle était tourné du côté de l’homme, elle lui adressa un regard joyeux accompagner d’un léger clin d’œil. Rien de séducteur, plutôt… de taquin. Elle termina son tour sur elle-même en prenant une pause exagéré, envoyant un baisé à la femme armée. *Bien joué… maintenant tu est certaine qu’elle va te tirer dans la tronche…* Quel défaitiste tu fais ! Je suis sur qu’elle a adoré…* Mais, histoire de ne pas prendre de risque, elle se laissa distraire l’espace d’un instant, activant son intangibilité en cas de fusillade…

Allysonn Parker a écrit:
Je vis Sven partir par la fenêtre que peu avant Valdo avait fracasser. Il voulait partir? Alors, qu'il parte, moi, je ne voulais pas. Je regardais Valdo et lui dit:

- Si tu veux t'enfuir vas-y mais saches que tu vas avoir les Élites à ton arrière train... Je parle en connaissance de la chose. Ils vont vous traquer comme des bêtes sauvages puis, vous martyriser comme de vulgaires objets... Alors, si tu crois que c'est mieux fuir que les affronter, tu te trompes.

Darkness montra les dents à la femme prénommée Théoxanna. J'avais toujours mon arme braquer sur elle et sa petites réplique à deux balles ne m'avait point fait rire. J'appuyai sur la détente. En faite, j'avais viser au-dessus de ses épaules question de lui faire peur et de lui montrer que j'étais sérieuse.

- Ça suffit, blondinette! Tes remarques gardent les pour toi! Qui es-tu vraiment? Ne me mens pas sinon, gare à tes fesses!

J'étais extrêmement sérieuse. Je ne voulais pas son nom mais son origine de son clan.

*Darkness à toi de jouer!*

Mon deamon se mit à courir vers elle et se mit en mode invisible. Il était invisible pour nous tous donc indétectable. Je me suis mise à sourire.

* A nous deux ma belle... On verra qui est la plus maline...*
Valdo Destiny a écrit:
Valdo sourit à la réponse d'Allysonn.

-Fuir et se battre, ce n'est pas la question. Si je suis venu ici à l'origine, ce n'était pas pour me battre mais uniquement pour faire un peu de recherche. Je ne cherche pas le combat. Si je peux l'éviter, pour mon bien et celui des autres, alors je le ferais.

Il était à deux doigts de passer à son tour à travers la fenêtre, laissant par courtoisie Keïta passer la première, lorsqu'il entendit un coup de feu de derrière lui.

*C'est pas vrai...*
*J'étais sûr qu'elle avait la gâchette facile...*


La dénommée Théoxanne semblait prendre plaisir à la faire enrager... Valdo n'avait vraiment pas envie de s'attarder plus longtemps dans ce bâtiment. Il observa avec surprise le Deamon d'Allysonn disparaître sous ses yeux.

*Je vois...il peut se rendre invisible...*
*Qu'est-ce que tu vas faire, Valdo ? Tu comptes quand même pas la laisser seule ici ?*
*Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Elle a une arme à feu. J'ai pas spécialement envie de risquer de me prendre une balle perdue...*
*Je comprends que tu ne veuilles pas intervenir dans son combat. Tu n'as aucune raison de le faire. Mais tu pourrais trouver une autre manière de l'aider...*


Valdo eut un sourire amusé. La louve savait toujours quoi faire dans ce genre de situation. Mais elle ne le disait jamais explicitement. Le sous-entendre était sa façon à elle de montrer à Valdo la voie à suivre. Il avait toujours tendance à agir en suivant ses envies. Son amie était là pour lui prodiguer cette sagesse et cette réflexion qui lui manquait.
Le Furya s'étira, prit une profonde inspiration et entreprit d'enjamber la fenêtre. En sautant à terre, il s'exclama à l'intention d'Allysonn.

-Hey la flicaille ! Tâche d'être en vie ! Et évite les coups de feu, ça va rameuter tout le quartier !

Il ne voyait pas Sven à travers le brouillard mais il ressentait encore sa présence. Il n'avait pas encore eu le temps d'aller très loin.
Il se dirigea un peu à l'aveuglette dans le brume qui commençait à disparaître. Les sirènes se rapprochaient dangereusement. Il s'approcha d'elle en douceur, restant le plus possible à couvert dans le brouillard.

-Alors ? J'utilise mon nom ou la manière forte ?
-A toi de voir Valdo. Mais réfléchis vite, ils seront là dans deux minutes.

Il ferma les yeux un moment. Son empathie lui renvoyait des décharges de colère, d'exaspération et d'amusement mêlés en provenance de l'entrepôt. Il sourit et ré ouvra les yeux. Il ne voulait se battre avec ni l'une, ni l'autre. Mais il pouvait au moins leur donner le temps de mettre un terme à leur combat.

*Keïta, je compte sur toi pour faire en sorte qu'ils n'entendent rien sortir du bâtiment.*
*Compte sur moi ! Et toi, appelle tes amis !*


Sur ces mots, elle partit en courant se cacher dans les rues, prête à faire le plus de raffut possible quand ce sera nécessaire. Valdo se concentra et repéra quelques chiens errants dans les environs. Il les contacta, les gardant prêt à agir.
Spoiler:
 

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    A peine la femme avait elle fait un joli trou dans le mur pas loin de Théox’, celle-ci lui adressa de nouveau de la menace pur et dur… Genre pas commode la gonzesse ! Théoxanne lui adressa un regard emprunt d’une fausse terreur, librement inspiré du tableau de Munch ‘le cri’ avant de constater avec un véritable étonnement que le Daemon de la tireuse venait de s’évaporer… En voila une surprise, qu’elle est bonne ! Mais c’est Keops qui avait réagit le plus prestement. Il sauta sans ménagement dans les bras de sa moitié, qui illico trouva une porte de sortie… dans le plancher. En moins d’une seconde, Théoxanne et Keops était passer à travers du vieux bois grâce à son intangibilité bien utile. Elle atterrit avec souplesse, nous sans souffler sous le choc. Théoxanne leva un regard vers le plafond. A l’étage du dessus, la femme devait en avoir de la rage à revendre ! *Maintenant on dégage Théox !* Pas encore … Il se passe quelque chose dehors.* Keops sauta des bras de sa maîtresse, qui partie en courant sans attendre, prenant de l’élan et passant à travers une vitre sans ménagement. Une galipette pour la réception, et tadaaaa ! Sur pied pour continuer sa course. Comme quoi, elle gardait encore tout ses réflexes de cascadeuse.

    Elle se retrouvait maintenant dans un brouillard encore épais, asser pour dissimuler les deux hommes et leurs Daemons. *Keops, en éclaireur !* Le Fennec-Fox détalla à une grande vitesse devant elle après avoir sauter au dessus des débris de verre. Suivit de prêt par Théoxanne qui entendit rapidement un grondement sourd qu’elle connaissait bien… La terre se soulevait non loin de là. Le troisième était donc un Teryas… Oui… un enfant de la terre, tout comme elle. L’espace d’un instant, elle se sentit prête à rebrousser chemin et a s’évaporer dans la nature, hésitante… Mais Keops la rappela à l’ordre. *Théox ! Il faut partir ou agir… mais c’est maintenant !* La blondinette se ressaisit instantanément, puis continua sa course. Bientôt, elle arriva à l’endroit d’où venait le grondement de la terre, et au delà de la brume qui se dissipait, elle aperçut des voitures éventrés, ensevelis… du bon boulot ! Et l’homme au Daemon renard derrière un tas de grava… qui ne le protégerais jamais de l’attaque d’un homme armé de la brigade. Celui-ci se dirigeait droit sur lui, l’ayant vraisemblablement contourné… Prise d’un tremblement, la Kanak se laissa aller à ses instincts plutôt qu’à son devoir de Kanak… L’espace de quelques secondes, et elle déchaina son pouvoir, implorant la nature pour seul aide. L’homme pointait son arme sur le Terya quand une branche de lierre grimpa le long de sa jambe et s’agrippa violemment autour de son cou. Il émit un cri rauque, et lâcha son arme avant de tomber de tout son poing, les mains crisper sur la végétation qui le clouait au sol et l’étouffait sauvagement.

    « Surveille mieux tes arrières Teryas ! »

    Elle avait lâcher sèchement ses mots, sans plus aucune espièglerie ni envie de rire. *Par ici Théox’ !* Beaucoup d’autre allait sans doute arriver… trouver une planque, ou un moyen de se tirer définitivement était vitale dès à présent. Théoxanne tourna alors le dos au Terya et à sa renarde pour rejoindre Keops, cacher là où la brume se faisait encore épaisse… Tout en espérant que la flingueuse ne surgirait pas de là !
Allysonn Parker a écrit:
Je vis tout le monde partir même Valdo et Théoxanna. Je poussais un soupir. Je m'approchais des documents puis attendit sagement la Force d'Intervention Rapide d'Euphoria. Je n'allais pas fuir comme une lâche. Je pris les documents entre mes mains puis je les lisais tranquillement. Puis, je vis Darkness se poster près de moi mais sur le bureau puis, il regardais le tas de feuille avec curiosité.

- Que crois-tu que c'est?
- Ça ressemble à des recherches mais j'en suis pas certaine...

Je continuais à lire quand soudain, je sentis une présence dans mon dos. Je souriais. Puis, je lâchais:

- Tiens tiens, Nick... Comme on se retrouve...

- Allysonn, comme je me doutais que c'était toi qui faisait tout se grabuge...

Je ricanais puis tournai le dos au bureau. Je vis devant moi 3 hommes en noir. Ils portaient des casques noirs avec des visières. Ils avaient chacun un fusil d'assaut MP5. Disons que ce n'était rien comparer à mon petit calibre M92. Darkness descends du bureau puis vient se frotter à mes jambes. Un silence s'installa mais pas trop longtemps puisque Dark' brisa le silence.

- Que faites- vous par ici?
- On nous a signalé une entrée par infraction.

Je croisai les bras sous ma poitrine puis poussa un ricanement.

-Depuis quand cette vieille bicoque vous intéresse-t-elle? De plus, il y a que moi ici...

Nick s'approcha de moi puis leva mon menton. Il me regarda droit dans les yeux.

- Bizarre quand même... Nous avons vu un jeune Teryas nous affronter avec son acolyte...

Je ne me figeai pas bien au contraire, j'enlevai sa main de sur moi puis, je le détournai pour prendre la sortir de l’entrepôt. Je laissais les documents là en espèrant de venir les chercher plus tard. Une fois à l'extérieur, je vis la scène. D'un grand geste sec, je fis plaquer les deux élémentaire terre contre le mur. Le vent les pressait contre le mur pour être plus exacte. Darkness se vit en mode invisible plus surgit dans le dos de Fennec plus le plaqua au sol en lui crachant tout bas mais assez fort pour que Nïm entend aussi:

- Calmez-vous et tenez-vous tranquille! Allysonn ne vous veut aucun mal!

Nick s'approchait alors de moi mais d'un geste, je fis tomber un éclair entre lui et moi. Il stoppa net le trajet. Il braqua son arme contre moi. Je lui souriais quelques instant puis lui crachai:

- Fous le camp de sur MON territoire! Ne t'avise pas de me faire un rapport à ton supérieur, Nick... Tu pourrais le regretter!

- On se reverra! J'ai pas fini avec toi!
- C'est ça alors dégage!

Un tonnerre se fit retentir plus le vent s'éleva encore plus fort. Nick se retourna puis parti avec toute sa troupe. Quand, il fut tourner le coin de rue, je fis diminuer la tempête. Dos tourné aux deux élémentaires, je les laissais tomber par terre.

- Darkness... Lâche-le...

Mon deamon s'ôta du fennec puis couru vers moi. J'étais faible mais j'avais encore assez de force pour me battre si l'un deux osaient m'affronter. Je lui dis sur un ton sec:

- Foutez le camp et je ne veux plus vous revoir sur mon chemin! J'espère que vous m'avez bien compris!

Du coin de l’œil, je vis Valdo. Puis je lui dis à son attention:

-Toi aussi, Valdo, pars loin... Très loin...


J'espèrais que tout les trois avaient compris que j'avais sauver leur peau même celle de Théoxanna que j'aurais pu la tuer sur le champs ou la livrer au F.I.R.E....

Mots Totaux: 672
Valdo Destiny a écrit:
Les choses avaient tournés bizarrement.
Lui qui aurait préféré que les choses se fassent en douceur.... Sven avait visiblement décidé de revenir. Faisant de son mieux pour garder son équilibre lorsque la terre trembla sous ses pieds, Valdo observa avec attention le sol se déchirer sous les voitures des forces de l'ordre.
Certains des hommes de la brigade se dirigeaient à présent vers l'entrée de l'entrepôt. Mais Valdo ne ressentait plus la présence de Théoxanne à l'intérieur du bâtiment. Elle s'était déplacée.

*Keïta ?*
*Je la vois. Sven n'est pas loin non plus.*
*Reste où tu es. Je ne veux pas que les flics te voient.*
*Comme tu veux...*


Valdo était prêt à agir mais il resta finalement à sa place, face aux hommes de la brigade. L'atmosphère à l'intérieur de l'entrepôt était devenu étrange. L'ambiance était tendu, peut-être plus qu'avant. Mais l'ambiance était aussi enplein de rancune. Allysonn semblait connaître personnellement un des hommes. A moins que la rancune et la colère soit tournées vers l'organisation au complète.
Pendant qu'il se concentrait, l'un des hommes de l'unité le prit en joug.

-On ne bouge plus !

Il lui adressa un vague signe de tête puis oublia aussitôt sa présence. Ce qui se passait dans le bâtiment abandonné était bien plus intéressant.

*N'en oublie pas ta situation, Valdo.*
*Quelque chose me dit que je n'aurais pas à m'en inquiéter longtemps.*


Quelques secondes plus tard, il vit Allysonn sortir du bâtiment sans la moindre égratignure. Je vis alors le visage de l'homme vers qui l'attention de la jeune femme. L'ambiance semblait...électrique.... Ils échangèrent encore quelques mots et l'homme finit par faire marche arrière, grandement motivé par une violente rafale de vent...
Allysonn adressa quelques mots à Sven et Théoxanne puis se tourna vers lui. Il lui adressa un sourire de circonstance.

-Et moi qui voulait me rendre utile...

*Ce n'est pas une raison pour dévoiler ta nature d'Elémentaliste à la F.I.R.E.*
*Je ferais attention, Keïta...*
*Tu as intérêt.*

-Merci du conseil, Allysonn. J'y réfléchirais en tant voulu.


Les hommes commencèrent à remonter dans leur voiture. Du moins celles encore capables de rouler. Ils allaient devoir arranger le problème du sol... d'autant que la vie n'allait pas tarder à s'éveiller dans le quartier. A moins que ça ne soit déjà fait...
Les sirènes des voitures, les coups de feu, le tonnerre... ils n'avaient pas vraiment été discrets.

Sven J. Ferguson a écrit:
    Occupé à surveiller les policiers qui lui faisaient face, Sven n'avait pas fait attention à celui qui approchait en catimini dans son dos. L'homme était pourtant armé et visiblement décidé à faire feu dans sa direction dès qu'il en aurait l'occasion. En s’apercevant enfin de sa présence, bien trop tard pour réagir, il s'était attendu à recevoir une balle ou un autre projectile du même genre mais certainement pas à ce que la Kanak intervienne pour lui sauver la mise. Cet acte totalement inattendu et dénué de sens l'avait laissé pantois. Interdit, il avait regardé la jeune femme s'éloigner de lui sans même quitter la position de repli qu'il avait adopté pendant qu'il se cachait.

    * Tu as vu ce que j'ai vu ? *

    Bien qu'également interloquée, la renarde avait acquiescé.

    * ... *

    Pourquoi, au lieu de chercher à l'éliminer, celle qu'il prenait pour son ennemie avait-elle choisi de prendre sa défense ? Cette question allait sûrement le hanter pendant un bon bout de temps...

    Conscient qu'il était vital qu'il retrouve rapidement ses esprits, il s'était approché du membre de la F.I.R.E qui étouffait à cause de la branche de lierre qui s'était enroulée autour de son cou. L'individu avait essayé de le tuer mais il ne savait que trop bien à quel point il était désagréable de manquer d'air et de sentir la mort approcher à petits pas si bien qu'il l'avait libéré de l'étreinte du végétal.

    Il ne s'était pas particulièrement méfié d'Allysonn en la voyant quitter le bâtiment avec l'un de ses " collègues " ce qu'il s'était reproché quelques instants plus tard en étant violemment projeté contre un mur par elle. Allons bon ! Ses prétendus alliés se retournaient contre lui à présent ! Le monde ne tournait vraiment pas rond !

    Nïm avait grogné sur le lynx quand il avait fait mine de la rassurer en lui disant que sa maîtresse ne voulait pas de mal aux deux maîtres de la Terre. Elle les retenait contre leur gré et c'était pour elle une raison suffisante de lui en vouloir...

    Le géokinésiste allait répliquer avec ses propres pouvoirs pour échapper à l'emprise du vent quand il avait senti que la pression se relâchait sur son torse. Une fois qu'il avait à nouveau eu les pieds au sol, il avait jeté un regard assassin à la flic qui lui ordonnait de déguerpir. Voilà qu'elle recommençait à être désagréable... Il avait constaté que sa petite comédie avait éloigné les agents de la F.I.R.E mais son comportement étrange l'avait empêché de la remercier. Après tout, puisqu'elle semblait instable, qu'est-ce qui lui assurait qu'elle ne l'attaquerait pas réellement dans un futur plus ou moins proche ?

    * Rentrons. *

    Sven avait jeté un dernier regard à Theoxanne, regard qui semblait vouloir lire en elle, puis à Valdo, à qui il avait adressé un petit signe de tête. Après tout, il avait été le plus constant des trois et il ne lui avait causé aucun tort...
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Si jamais les Kanaks venaient à apprendre ce qu’elle venait de faire, pour sur qu’elle finirait empaillé en décoration murale… Mais à vrai dire, elle n’en avait que faire. Forte de son adaptabilité et membre éminente de son clan, Théox’ était bien loin au dessus de tout soupçons... Jusqu’à maintenant ! Après avoir sauver les fesses du Teryas, Theoxanne n’avait pas eu beaucoup de temps avant de se faire tomber sur le râble. Elle s’était légèrement enfoncée dans la brume, recourbé pour ne pas se faire repérer, invitant d’un signe Keops à la suivre vers le mur du bâtiment. Elle avait eut dans l’intention de traverser tous les murs de l’entrepôt, et une fois de l’autre côté, elle aurait eut plus de champ d’action pour s’enfuir tranquillement… Manque de bol, une violente rafale de vent la plaqua au mur. Elle manqua d’échapper un juron, mais son souffle coupé l’en empêcha. *Keops…* Soudain inquiète, le cœur battant, elle s’aperçu vite que le grand Daemon maintenait le petit fennec à terre. Une bouffé de colère s’empara d’elle, Keops montra les crocs… mais il n’avait pas de quoi se défendre, et sa moitié avait beau se débattre, l’air qui la cloîtrait au mur avec force la privait de sa liberté de mouvement.

    En s’apercevant que cela venait de la femme, sa rage s’amplifia. Cette espèce de garce voulait les livrer aux autorités ? Erreur … Il ne serait pas si aisé de la choper. En voyant que le Daemon n’avait pas d’agressivité envers Keops, elle s’interrogea. La femme pensait vraiment leur sauver la mise ainsi ? Alors que c’était au contraire le moyen le plus sur de les faire prendre ? Coincé ainsi, les deux Teryas étaient des proies faciles. Autant dire qu’elle avait soit, l’espoir qu’ils ne se défendent pas, soit la stupidité de penser les aider en leur privant de leur défense… Et Théox’ n’eut pas longtemps à attendre pour constater que c’était la deuxième solution lorsque la pression se relâcha. Elle ne rétorqua rien aux paroles de cette femme, qu’elle considérait maintenant comme insensée. Dès que l’emprise du lynx se fut relâchée, Keops se faufila jusqu’à sa moitié et se blottit dans ses bras. Autour d’elle ne restait plus maintenant que les trois élémentaires. Les autorités s’étaient tirées… Elle ignora tout le reste, demandant mentalement à son Daemon si tout allait bien. *Oui je crois Théox’, mais je n’aime pas cette fille.* Moi non plus…*

    « Le plus grand danger, c’était ton inconscience ce soir Aeryas… »

    Elle ne prit pas la peine de jeter un seul regard à qui que se soit, pleine d’amertume. Elle savait bien qu’elle n’était pas en position de force actuellement... Mais les chemins se croisent et se décroisent… si bien qu’elle aurait un jour sans doute, de quoi régler ses comptes. En attendant, elle se redressa, puis partie avec une rapidité étonnante en direction de l’entrepôt, passant à travers les murs. En peu de temps, elle et Keops ressortir du bâtiment à l’opposé du groupe. Vraiment n'importe quoi cette petite sortie nocturne... cela lui apprendrait, à vouloir rester 'gentille'. Un peu plus loin l’attendait sa ducatti monster 600, planquer par de la végétation qu’elle avait décuplé. Elle l’enfourcha avec souplesse, Keops se nichant directement dans la veste de Théoxanne pour se protéger du froid… Et en quelques minutes, ils furent hors d’atteinte…

[Sortie du personnage ! Haha !]

Allysonn Parker a écrit:
Toujours dos tournée, j'entendis la remarque de la Kanak. Je poussais un ricanement. Darkness se retourna vers l'individu puis cracha:

- Au lieu de lui parler de son inconscience, tu devrais la remercier de t'avoir sauver les niches!

La femme était déjà parti mais ça n'empêcha pas à Darkness de continuer.

- Qu'est ce que vous croyez que vous êtes pour les F.I.R.E? Vous n'êtes rien sauf des individu dangereux pour eux! Si Allysonn n'avait pas intervenu, ils vous embarquaient tous! Ally' n'est pas des leurs! La preuve!


Il se retourna vers moi puis pris la badge qui était clipser sur ma ceinture. Ensuite, il la lança vers Sven. La badge glissa jusqu'au pied de Sven.

- Regarde attentivement! Elle est policière pas élite! La police et l'élite font régulièrement des querelles dont les journaux en parle. Allysonn se dispute constamment avec eux! Ils savent qu'elle est élémentaliste et surtout chef des Aeryas! Ils pourraient l'embarquer n'importe quand, mais sans cesse , elle se bat pour vous libérer ! Elle veut vivre en paix... Elle veut une harmonie pour Euphoria et ce soir, elle vous l'a montrer et tout ce que vous lui trouver à dire c'est de cracher sur elle? Mais quel manque de respect!

-Darkness! Ça suffit! Ils ont compris!
, dis-je d'une voix haletante.

Je manquais de force disons qu'utiliser Illuzion et mon pouvoir primaire ne m'avait pas aider à la chose. Je m'appuyai sur mes genoux toute tremblantes. Je sentais mon corps faiblir de plus en plus. Darkness vient se frotter à mes jambes puis me demanda:

- Ca va aller?

Je ne répondis pas mais j'aquiesçiais de la tête puis je me relevais pour regarder les deux hommes qui restaient. Je n'attendais pas de réactions précises mais toutes sortes de questions de leur part. J'allais leur répondre sans mentir.

Mot Totaux: 337
Valdo Destiny a écrit:
Valdo observa avec intérêt le démon d'Allysonn s'énerver contre Sven. Après que Théoxanne se soit éclipsée sur sa cinglante remarque, le lynx avait littéralement explosé.
Le Furya l'écouta avec intérêt ses paroles.

*Mais c'est qu'il en avait gros sur la patate, le petit.... au fait, Keïta, je pense que tu peux revenir maintenant.*
-A qui tu parles ?

L'homme eut un sursaut en entendant la voix de son amie juste derrière lui. Il était tellement concentré sur les paroles du Deamon qu'il ne l'avait même pas senti arriver.
-Avoue, tu la fait exprès.
-J'ai que ça à faire, peut-être ?
-Tsss...


Il reporta finalement son attention sur Allysonn. Elle semblait vraiment fatiguée.
-Vous devriez peut-être vous asseoir...ça ne vous ferait pas de mal.

Il s'étira alors, bien décidé à aller squatter un banc quelque part pour rattraper sa nuit de sommeil perdue. Quelle idée aussi de vouloir se lever si tôt...au final il n'avait pas dormi, de peur de ne pas réussir à se lever.
-On rentre pas à la maison aujourd'hui non plus, Valdo ?
-Nan. Pas envie.

La louve poussa un soupir d'exaspération et décida que ce n'était pas la peine de discuter plus. Elle n'aurait de toute façon jamais le dernier mot.

-Ca ne doit pas être facile d'être à la fois flic et élémentaliste.... vous vous en sortez ? Je pari que le stresse doit être assez important....
Il repensa à l'homme avec qui la jeune femme avait parlé.
*Ces gens sont vraiment des personnages intéressants.....*
*Il n'y a que toi qui pourrait penser un truc pareil...*


Il riait intérieurement. La soirée avait été plus que riche en rebondissement. Tout ce qu'il voulait maintenant c'était une bonne heure de sommeil. Il se souvint soudain qu'il restait des papiers dans l'entrepôt qui ne demandait qu'à être inspecté. Mais bon...il n'était certainement pas assez qualifié pour en tirer quoi que ce soit. Et puis, la vision de cette étrange collection d'organes lui arrachait encore des hauts-le-cœur.
-Pas envie d'y retourner....
-Tu n'as envie de rien, de toute façon. Tu n'es qu'un gosse.


Valdo se retourna vers la jeune Aerya.
-Et maintenant ? Je suppose que vous risquez gros pour nous avoir aidé. Ce type avait qui vous parliez n'avait pas l'air très commode... et asseyez-vous, j'vous dis, vous avez besoin de vous reposer.
Sven J. Ferguson a écrit:
    La Kanak avait craché son amertume sur Allysonn avant de disparaître. Sven quant à lui, était sur le point de partir, faisant fi du mal de dos occasionné par son entrée en contact violente avec un mur, lorsque le daemon de la flic avait commencé à lui faire la leçon. Il lui avait rappelé que les hommes de la F.I.R.E se seraient fait un plaisir de le mettre sous les verrous et affirmé que son âme-sœur œuvrait pour la paix dans le monde. Formidable, mais s'il avait été un peu moins emporté, il aurait certainement convenu qu'elle ne s'y était peut-être pas pris de la meilleure des façons pour le maintenir hors de danger...

    * Laisse le piquer sa crise et rentrons dormir un peu. *


    Le jeune homme allait suivre le conseil de Nïm quand Darkness avait envoyé l'insigne de la flic à ses pieds, terminant sa tirade en hurlant à moitié. Ainsi donc l'aérokinésiste était la chef des Aeryas... Il n'était sans doute pas très prudent de la part du lynx de lui dévoiler cette information alors qu'il le connaissait à peine mais elle l'avait d'avantage intéressé que le reste de son intervention orale.

    Agacé par la nuit qu'il venait de vivre, le géokinésiste était à deux doigts de hausser le ton à son tour mais sa daemon lui avait fait comprendre qu'il valait mieux qu'il reste neutre.

    - Chacun agit comme il le souhaite. Personne ne vous force à vous opposer ni à la brigade d'élite, ni à personne d'autre.


    Il s'était interrompu durant quelques instants avant de reprendre :

    - Si tu dis vrai, alors je dois admettre que ta moitié fait preuve d'un courage que beaucoup n'auraient pas. Mais ne viens pas me parler d'irrespect car à ce que je sache, je ne lui ai rien demandé et je ne l'ai aucunement insultée.

    La maître de l'air semblait affaiblie par une utilisation trop prolongée de ses dons. Toutefois, comme elle était entre de bonnes mains avec Valdo et son compagnon à quatre pattes, il avait préféré s’éclipser. Il aurait aimé en savoir plus sur l'entrepôt et le laboratoire secret qu'il abritait mais il estimait qu'il avait vécu assez d'émotions fortes pour cette fois.

    - Sur ce, je vous souhaite une bonne journée.

    Quelques minutes plus tard, il regagnait son véhicule, garé à environ un kilomètre du lieu qu'il venait de quitter. Et de retour à son appartement, il s'était laissé tomber sur son lit, reprenant la position qu'il avait quittée une poignée d'heures plus tôt afin de prendre un peu de repos...

[ Sortie de scène, à bientôt :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allysonn Parker
Fonda'/ Chef des Aeryas
Fonda'/ Chef des Aeryas
avatar

~ Nombre de messages : 72
~ Profession : Policière
~ Âge : 21
Féminin
~ Groupe : Chef des Aeryas
~ Vos pouvoirs secondaires : Illuzion, Regénération Cellulaire
~ Votre Deamon : Darkness
~ Son pouvoir : Invisibilité
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Sam 14 Jan - 1:24

Je n'avais pas répliqué au remarque de Sven. Ses paroles me touchaient un peu mais je restais indifférente. Je ne savais pas ce qui se passait sur Euphoria mais tout me semblait louche. Comment décrire se que je ressentais? Tout simplement qu'il y avait un truc qui ne tournait pas rond et disons de ce que j'ai vu dans cet entrepôt me confirmait mes doutes les plus enfoui. Je poussais un soupir de soulagement quand j'entendis Sven partir. Il ne me gênait pas du tout, bien au contraire, juste que je ne voulais pas me disputer avec qui que ce soit. J'avais assez fait de ravage et Darkness aussi d'ailleurs. Je regardais mon deamon droit dans les yeux. Je ne disais rien mais seul mon silence parlait pour moi. Le lynx baissa la tête puis se coucha. Je le regardais toujours. Puis, je sentis l'approche d"un homme. Je ne bronchais pas mais je restais toutefois sur mes gardes. J'écoutais attentivement ce que l'homme me disait. Il voulait que je m'assoit et il avait aussi de la compassion pour moi. Je voulais lui rire au visage. S'il savait tout ce que j'endurais. On me comparait souvent à la F.I.R.E. Même parfois certaines personnes allaient au de là de leur pensée. Ceux-ci accusaient la police de les avoir entraîner sur l'île d'Euphoria. Ils avaient tout faux bien évidemment! J'étais plonger dans mes pensées. Puis, je relevai la tête en direction de Valdo. Je lui souriais et puis je répondis tout simplement:

- Vous ne savez pas ce qui nous attends... Ceci n'est rien comparer à ce que la F.I.R.E. peuvent faire, soyez en sur.


Puis, je marchais vers la porte de l'entrepôt. Darkness se releva sur ses pattes puis me suit sur mes talons.


* Excuse-moi, Ally'*


Je ne le regardais pas mais je lui fis ressentir que son comportement était déplacé et qu'il aurait pu trahir la vie de certain Aeryas.


* Ne t'avises plus à recommencer!*


Mes paroles étaient sèches et froides. Cette simple phrase voulait tout dire et s'il recommençait, la conséquence allait être grave. Tout en marchant, je regardais le ciel. Il était d'un gris foncé, ce qui annonçait une assez violente tempête. Je frissonnais. Les Aeryas faisait qu'un avec la changement climatique. Vous allez trouver cela ridicule mais pas pour nous. On pouvait ressentir la température et le climat de la journée mais nous en avions pas le contrôle. Certes nous contrôlons l'air mais pas dame nature. Du moins, pas encore. Je fixais alors mon regard devant moi. Je descendis les escaliers puis retournai à la pièces d'où j'avais trouver des documents. J'étalai les papiers devant moi pour que je puisse mieux les lire et ainsi que Valdo puisse , aussi, les lire. J'avais senti sa présence dans la pièce. Il avait l'air plus curieux que moi et cela me faisait sourire intérieurement. Je ne voulais de rivalité avec aucun autres groupes élémentaires. Certes, nous avions formez de divers groupes mais ce n'est pas pour autant, que je vais commencer à les éliminer ou à m'en faire un ennemis. Nous avons chacun nos idées et nos façons de gérer les choses mais nous avions un ennemi en commun qui grandissait de jours en jours. Notre ennemi, bien entendu, était les Kanaks. Sans me retourner, je dis tout haut :

- Que penses-tu que ces fameux documents nous racontent?


J'attendis patiemment sa réponse. Bon, je savais lire mais quand même une opinion différente de la mienne serait le bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://euphoriarpg.forumpro.fr
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Sam 14 Jan - 6:52

Valdo eut un sourire amusé à la réplique de la jeune femme.

-Pas la peine d'être aussi froide, Mademoiselle. Je ne faisais qu'être poli.

Il caressa d'un geste absent le museau de Keïta, qui se laissa faire avec plaisir, en observant le comportement d'Allysonn et son Deamon. La colère et le regret les enveloppaient comme un voile. Visiblement, le Deamon réclamait le pardon de son amie. Mais celle-ci ne semblait pas prête à lui offrir. Valdo continua à les observer jusqu'à ce qu'ils entrent à nouveau dans le bâtiment. Il se souvint alors qu'il restait des choses à voir dans l'entrepôt. Maintenant que plus personne ne risquait de se mettre entre leur pattes, ils pouvaient bien y retourner, non ?
Il donna un dernière caresse à la louve et retourna en direction du bâtiment. Préférant prendre un passage plus rapide que l'Aerya, il passa au travers de la fenêtre brisée et se trouva à nouveau dans la "Salle aux Organes".

*On dirait un nom tout droit sorti d'un jeu vidéo...*
*Ah oui ? Pourtant ce n'est pas vraiment un jeu.*

La jeune femme venait d'arriver dans la pièce et étudiait les documents laissés sur le bureau.
Ses 'antennes' empathiques toujours largement déployées, Valdo sentit que la colère d'Allysonn s'était dissipée pour laisser place à une ambiance plus détendue. Elle s'était adressée à lui, sans même prendre la peine de se retourner, pour lui demander son avis sur les documents. Le Furya s'approcha alors à sa hauteur pour être en mesure de lire, ce qu'il n'avait encore pas fait.
Au premier abord, les documents ressemblaient beaucoup à des comptes rendus scientifiques. Valdo n'avait pas étudié la médecine. Leur contenu lui était donc assez flou. Mais il remarqua un nom sur certains papiers. Plusieurs mêmes.

-Des dossiers de patients ?


Il avait parlé tout haut sans même sans rendre compte. Pris d'une soudaine angoisse, il lança un regard vers la casier où ils avaient découverts les bocaux. Il jeta un coup d’œil aux différents noms mais s'aperçut avec soulagement qu'il n'en connaissait aucun. Pour ce qui était du contenu... son frère dirigeait une grande entreprise pharmaceutique. Il aurait certainement pu y comprendre quelque chose mais... il se voyait mal lui demander ça. D'autant que ça curiosité de scientifique en serait piquée. Il reposa les documents qu'il avait en main.

-Si ces documents ont quelques choses à voir avec la rumeur d'un antidote, les noms des...'patients' doivent surement appartenir à des Elémentalistes. Ils ont du servir de cobaye à quelqu'un. Peut-être même que ces organes leur appartiennent... Pour ce qui est du reste... je n'ai pas étudié la médecine. Je n'y comprend pas grand chose. Ma spécialité à moi c'est le comportement...

Il hésita à donner le nom de son frère. Finalement il ne le fit pas. La perspective de lui demander de l'aide ne l'enchantait pas alors il préféra attendre de savoir ce qu'en pensait Allysonn. Peut-être était-elle plus calée en médecine que lui...

_________________

"Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.", Coluche
Pensez à voter !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allysonn Parker
Fonda'/ Chef des Aeryas
Fonda'/ Chef des Aeryas
avatar

~ Nombre de messages : 72
~ Profession : Policière
~ Âge : 21
Féminin
~ Groupe : Chef des Aeryas
~ Vos pouvoirs secondaires : Illuzion, Regénération Cellulaire
~ Votre Deamon : Darkness
~ Son pouvoir : Invisibilité
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Mer 18 Jan - 12:30

J'écoutais attentivement les remarques de Valdo. Des dossiers des patients? Pourquoi pas mais pourquoi laisser à la traine ces documents puisque à la base, tout les dossiers doivent être confidentiels? Je pris un dossier entre mes mains puis commença à lire son contenu. C'est avec horreur, que je réalisai que ce n'était pas des dossiers de patients en tant tel. C'était plutôt de diverse test que les spécialistes faisaient sur des humains. Les gens malades étaient des cobayes pour ces abominables spécialistes! Un haut le cœur fit son apparition. Je n'avais qu'une seule envie: quitter cette salle au plus vite mais en tant que policière, je devais montrer l'exemple. Donc, je poursuivis ma lecture jusqu'au moment cruciale, c'est - à - dire, le test sur les organes internes de l'homme. Une puissante nausée resurgit. Je reculais loin dans la pièce puis régurgitai mon dîner. Quelques secondes passaient pour enfin prendre le contrôle de moi-même. Je m'essuyai la bouche avec un mouchoir puis je me retournai vers Valdo.


- Pardon. Disons, que je ne suis pas une âme sensible mais dans ses dossiers, ils décrivent tout l'horreur qu'ils font à ses pauvres patients. Désolée mais ça m'a royalement dépassé et je n'ai pas pu me retenir. Je suis vraiment désolée. J'en ai vu des choses dans la police mais ce que je viens de lire, ô grand jamais! Que le diable m'enferme, si je ne dis pas la vérité!



Je fis une petite pause puis, je le regardais droit dans les yeux. Un petit moment de silence de mort se fit entendre. J'étais assez curieuse de savoir ce que Valdo en pensait de tout ceci. Ce n'est pas très courant de lire ce genre de chose mais mon dieu, que faisaient-ils exactement avec tout ces gens? J'avais mal pour eux même si je les connaissais pas. J'imaginais tout la souffrance et la douleurs qu'ils ont rencontrer et je n'aurais jamais pensé qu'une tel atrocité pouvait encore exister dans une tel ville comme Euphoria! Pourtant, cette ville est chaleureuse et harmonieuse! Pourquoi gâcher un tel environnment comme celui-ci? Diverses questions me traversaient l'esprit. Darkness me regardait avec ses yeux jaunes. Il brisait le silence quand, par voie télépathique, il me demanda:


* Tout va bien? Ton esprit sent la confusion et du dégoutement...*

* Oui, je vais mieux mais je me demande bien sur quoi sommes-nous tomber...*

* Une sorte de laboratoire secrète, ça me semble logique, non?*

*Alors, pourquoi la police n'a-t-elle pas été prévenu? C'est immorale de faire ce genre de choses!*


* Je sais et je ne saurais pas quoi te répondre à ta question...*


Je me retournais la tête vers Valdo puis je lui demandais:

- Qu'en pensez-vous de tout ces dossiers? Je trouve ça abominable que le gouvernement d'Euphoria ne soit pas intervenu! Pourquoi avoir fait des expérience sur l'homme?


_________________
Gare à toi, sous ce visage d'ange,
se cache une arme destructrice.


Mon arme destructrice:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://euphoriarpg.forumpro.fr
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Ven 20 Jan - 18:31

Valdo observa Allysonn alors qu'elle lisait les documents. Il n'eut pas besoin d'utiliser son empathique pour sentir le dégoût grandissant de la jeune femme. Il se concentra dessus tandis qu'elle s'éloigna pour vider le contenu de son estomac. Il hocha la tête lorsqu'elle s'excusa.

-Ne vous en faîtes pas, Mademoiselle.


Ils se jaugèrent du regard un moment. Valdo pouvait sentir que Allysonn voulait lui poser une question. Ce qui était compréhensible. N'importe qui découvrant ce genre de documents auraient des centaines de questions à l'esprit. Il la laissa réfléchir en silence tandis qu'il reporta son regard vers le casier où étaient toujours stockés les organes. Ce qu'il n'arrivait pas à comprendre c'était comment ce genre de genre pouvait être laisser à l'abandon dans un vieil entrepôt, facilement récupérable par n'importe quel badaud. Il était en train de se poser la question pour la troisième fois lorsque la voix de l'Aerya retentit dans la pièce. Il se retourna vers elle et poussa un léger soupir.

-Ce labo était censé être secret, pas vrai ? Et puis, honnêtement... si ce labo avait réellement pour but de créer un vaccin, et que les expériences avaient un petite chance de réussir, le gouvernement en aurait été trop heureux. La présence des Elémentalistes et leur combat perpétuel contre les Kanaks est un sujet d'inquiétude constante pour les membres du gouvernement...

Il reporta son attention sur les documents. Chaque dossier devait comporter une dizaine de pages, mais les feuilles étaient éparpillées. Il les regroupa tous et tenta de recréer les dossiers. Il devait y avoir une petite dizaine de 'patients'.

-Je pense qu'il ne faudrait pas laisser ses documents ici, à la vue de n'importe qui. J'ai vu une sacré couche de poussière sur certaines feuilles...personne ne les a feuilleté depuis un moment. Connaissez-vous un endroit où ils seront en sécurité ?

Il réfléchit un moment, le regard rivée sur les documents, puis se tourna vers la jeune femme.

-Si ces 'patients' sont des Elémentalistes, ce n'en sont pas moins des habitants d'Euphoria. Comment ont-ils pu disparaître sans qu'aucune rumeur n'arrive à nos oreilles ? Reconnaissez-vous certains de ces noms ?

_________________

"Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.", Coluche
Pensez à voter !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouvel espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvel espoir pour le prochain Ace Attorney en Français ?
» [Star Wars] Janvier : un nouvel espoir
» Test : Star Wars
» Un nouvel espoir pour Joinville
» NE - Nouvel Espoir [Clan Xbox ONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:Imoda:. :: Benjamin Street :: Entrepôt Désaffecté :: L'intérieur de l'entrepôt-
Sauter vers: