AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les ennuis refont leur apparition... [ Sven et Théox' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Quand les ennuis refont leur apparition... [ Sven et Théox' ]    Ven 23 Déc - 6:46

/!\ RP commencé dans l'ancien forum /!\

Spoiler:
 
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    *Tu parle d'un matériel de merde...* Cela faisait presque 10 minutes que la jeune femme se tortillait les méninges pour trouver une solution adapté... Et 10 minutes : C'est long ! Mais elle était maintenant au stade de la détresse pure ! Surtout que Keops s'était éloigné sans remord pour s'étendre au soleil... Le zoo, elle n'y avait jamais foutu les pieds. A vrai dire elle n'en avait pas vraiment l'utilité, ni l'envie... ni rien. Mais cette fois, c'était professionnel. Donc, avec salaire à la clé, le zoo prenait des proportions bien plus intéressante ! Quelques jours avant, elle avait été contacté en qualité de mécanicienne pour concevoir un palans électrique capable de supporter le poids d'un éléphant. Facile ! Surtout pour un brillant esprit comme celui de Théoxanne ! (Et ouais ! Sans se la péter aucunement ! ^^) Mais le matériel fourni par le zoo était une véritable horreur ! L’équivalent d'un kilo d'épinard et de trois œufs pour faire une charlotte au chocolat... Mais après tout, si le zoo avait eut les moyens de s'en payer un directement, il n'aurait pas fait appel à Théox... Qui bossait maintenant la veille sans interruption, et n'avait plus qu'à trouver le moyen d'activer le mécanisme de balance de poids... Mais avant cela, une pause ne lui ferait pas de mal !

    Elle sortie de l'espèce de cabane minable dans laquelle elle avait été contrainte de travailler pour enfin s'étirer au soleil, comprenant le bien être ressentit par son Daemon. Celui-ci leva le nez vers elle avec un regard bienveillant... puis se ravisa. *Tu est dans un état !* La jeune femme venait effectivement de remarquer le regard de plusieurs visiteurs sur sa pauvre dégaine. Elle portait un short-salopette troué, déchiré, taché... et un t-shirt blanc, qui ne l'était plus vraiment. Ses jambes, ses bras et même son visage était souillé d'huile à moteur... mais elle en avait toujours eu l'habitude, c'était même ce qu'elle aimait dans la mécanique ! Elle s’essuyait quand même un peu avec un coin de t-shirt épargné quand Keops se redressa en humant l'air. Puis il se mit debout, et fixa d'un seul coup un homme un peu plus loin, attirant tout de suite l'attention de sa moitié. *Le Teryas de l'autre soir Théox' !* Effectivement... un grand sourire s'était dessiné sur le visage de la blondinette en l’apercevant. *Tu ne vas pas faire de grabuge hein ?* Keops ne savait pas si il devait être excité ou angoissé par la présence de l'homme... mais Théox' le laissa sur sa faim, et partie directement se planter à côté du Teryas. Il avait l'air bien plus imposant de jour, que de nuit. Elle resta un long moment silencieuse, le fixant sans ciller, avant de déclarer en s'appuyant négligemment sur une barrière :

    "Salut... Belle journée pour des retrouvailles émouvantes non ?"

    Se faisant, elle avait attaché ses cheveux tachés d'huile eux aussi, en chignon bâclé pour ne plus les avoir dans les yeux, bien que quelques mèches retombait sur son visage. Une dégaine bien moins saillante que celle de l'autre nuit...
Sven J. Ferguson a écrit:
    Nïm remuait la queue de gauche à droite, rendue anxieuse par la présence de la Kanak.

    * Elle ne prendra sûrement pas le risque de t'attaquer en plein jour dans un lieu public. Mais qu'est ce qu'elle fabrique ici ?! *


    Couverte d'huile de moteur, la jeune femme s'était rapidement approchée d'eux après les avoir repérés. Renfrogné, Sven l'avait laissé parler avant de prononcer quelques mots à son tour :

    - Je n'ai pas le temps de discuter.

    Ce n'était qu'un demi mensonge car son patron n'apprécierait certainement pas trop de le voir se pavaner avec une jolie blonde au lieu de s'acquitter des tâches qu'il lui avait confié en début de journée. Voyant que son interlocutrice n'avait visiblement pas l'intention de retourner à ses occupations, le géokinésiste avait légèrement froncé les sourcils.

    - Qu'est ce que vous me voulez au juste ?


    La renarde surveillait attentivement le fennec. Ils étaient cousins dans la nature mais elle était plutôt mal disposée à l'égard de celui-ci.

    * Je crois qu'elle travaille là. *

    * Quoi ?! Non impossible, on ne l'a jamais croisée nul part. *

    Cette foutue chasseuse ne s'était tout de même pas fait embaucher uniquement pour le traquer, si ?!

    * Ce n'est que temporaire. Visiblement, elle est mécanicienne. *

    Le jeune homme avait laissé échapper un léger soupir de soulagement, non perceptible pour sa vis à vis avant de jeter un œil à sa montre. Encore quatre longues heures de travail à devoir supporter une individu au comportement ambigu... Joie !
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Il n’avait pas le temps de discuter, mais c’était bien lui qui enchainait et ouvrait la conversation en demandant ce qu’elle voulait. Une accroche ! Et voila … Théoxanne saisissait illico cette perche tendu inconsciemment. Elle l’observa se renfrogner avec un petit air amusé. Si l’autre soir elle avait eut un coup de sang et de sérieux après lui être venu en aide, la jeune femme avait repris son air insolent, et donnait l’impression de prendre tout à la légère.

    « Mais qu’est ce que c’est que ce regard là ?! Si j’étais cliente je demanderais un dédommagement ! »

    Si elle avait ignoré la question du jeune homme ‘Qu'est ce que vous me voulez au juste ?’, absolument ! De sa démarche légère, Keops s’était une fois de plus faufilé sans un bruit jusqu’à son humaine et s’était assis à ses pieds. Il observait la scène dans le silence le plus total, sa plus grande caractéristique d’ailleurs. Tranquillement, il fixait la renarde qui semblait elle aussi attentive au moindre faits et gestes des nouveaux venus. Du faite, il restait sur ses gardes, car même si il savait que Théoxanne n’avait pour l’instant pas la moindre intention néfaste, du côté de l’homme et de son Daemon rien n’était moins sur. Après tout, il savait à quel point elle pouvait devenir pénible… *La renarde à un drôle de regard.* Effectivement, Théoxanne se sentait mal à l’aise, ainsi dévisagée par le Daemon roux… comme si elle lisait en elle. Mais elle chassa bien vite se malaise pour planter de nouveau ses yeux claires dans ceux de l’homme après l’avoir détaillé des pieds à la tête.

    « Mignon ton uniforme … Au faite, tu m’offre un café ? »

    Keops leva brusquement le museau vers sa moitié, soudain très agité. *Et un bretzel !!*

    « Et un … bretzel ? »

    Elle adressa un sourire exagéré à l’homme, réalisant à l’instant qu’elle avait droit au tout gratuitement grâce à son laissé passer. La direction du zoo s’était montré plutôt généreux avec elle lors de la signature de son petit contrat, surtout après un tête à tête… hypnotique avec le boss. Mais autant ne pas profiter de ses privilèges si elle pouvait coller un peu au train de son charmant Teryas, qui lui en devait une belle après la nuit de l’entrepôt !
Sven J. Ferguson a écrit:
    Un petit sourire sans joie s'était dessiné sur les lèvres du jeune homme au moment où son interlocutrice avait critiqué son comportement peu commercial. A son tour, il l'avait regardée de la tête aux pieds avant de reprendre la parole :

    - Vous n'êtes pas une cliente, en conséquence je suis en droit d'être aussi mal aimable avec vous que je le désire.

    * Bien dit ! *

    Il allait s'éloigner quand la jeune femme lui avait fait une demande plutôt inattendue. Etonné, moins qu'il l'aurait été si elle n'avait pas déjà agit étrangement en lui sauvant la vie quelques jours plus tôt cependant, il avait baissé les yeux vers la renarde qui s'était assise à ses pieds.

    * Elle est cinglée, je ne vois que ça. *

    * Ou alors, elle cherche à me provoquer. *

    * Qu'est-ce que tu comptes faire ? *


    * M’efforcer d'être plus malin qu'elle... *

    Sven avait reporté son attention sur la Kanak.

    - Un café et un bretzel, rien que ça !

    Il s'était interrompu durant quelques courts instants avant d'enchainer :

    - C'est d'accord mais à deux conditions : vous répondez à la question que vous semblez prendre un malin plaisir à ignorer et vous promettez de me lâcher les basques une fois rassasiée.

    Restait à savoir si elle allait accepter et, plus important encore, si elle tiendrait sa parole...
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Pas cliente, pas cliente … certes, il n’avait pas tord ! Mais au final la mauvaise humeur du jeune homme était bien plus amusante que s’il avait été tout miel … Elle frissonna. Qu’on l’en préserve ! Théoxanne se délecta de la stupéfaction de celui-ci après sa demande de pitance, et un sourire exquis illumina son visage lorsque l’homme fit mine de passer un marché. A vrai dire, elle se fichait pas mal des clauses de cet accorts. Tant qu’elle avait de quoi prendre un peu d’énergie et alourdir l’estomac de son Daemon à moindre frais… c’était bon. Après, la question était de savoir par quelles subtilités elle allait pouvoir retourner cela contre le jeune homme. Mais cela, elle le verrait plus tard, l’improvisation s’était plutôt son truc après tout. Si bien qu’elle haussa simplement les épaules et déclara avec aplomb :

    « Vendu ! »

    Ni une ni deux, elle se redressa d’un petit bon, observa rapidement les alentours pour trouver le stand de nourriture le plus proche. Mais c’est évidemment Keops, en grand éclaireur au flair puissant en matière de sucre qui montra la direction à sa môman. Il semblait même avoir oublié la présence de la renarde. La bouffe le perdrait… à moins qu’il ne se soit pas senti en danger ? Théoxanne n’ayant pas envie de faire un bilan de la santé mental de son estomac sur pattes de Daemon, le laissa prendre un peu d’avance. Et c’est avec une énorme audace qu’elle attrapa le bras du jeune homme pour l’entrainer dans la direction du stand… Alors là, si il n’en avait pas la mâchoire fracassé par terre de frayeur !! Elle voulait bien se faire ambassadrice pour aspirateur Tornade ! Théox se délectait d’ailleurs pas mal delà situation et emportait le type sans scrupule. Une fois arrivée devant le stand, elle s’adressa au vendeur avec une voie sucrée, jetant un regard faussement tendre sur le Teryas.

    « Bonjouuuur ! Alors, un café, un bretzel s’il vous plait. Et c’est mon copain qui règle ! »

    *Je crois qu’il va te tuer Théox’* Tant mieux, tu pourras mourir le ventre plein ! Surveille sa bête toi au lieu de baver sur les saucisses…* Mais autant parler à un mur… En attendant, Théoxanne n’avait qu’une envie : titiller ce type, jusqu’à ce que mort s’en suive… où un truc plus intéressant pourquoi pas !
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven ne faisait pas confiance à la demoiselle. Elle était une Kanak et elle n'hésiterait certainement pas à profiter du moindre signe de faiblesse pour lui jouer un mauvais tour. Sa daemon, qui lisait dans l'esprit de l'ennemie comme dans un livre ouvert, avait bien compris qu'elle souhaitait le faire tourner en bourrique mais avant qu'elle ait pu lui faire part de cette information, Théoxanne l'avait saisit par le bras pour l'entraîner jusqu'au vendeur de gourmandises le plus proche d'eux. Le géokinésiste s'était raidit : depuis sa mésaventure, il supportait assez mal qu'on le " bouscule " et ce contact non désiré lui avait fortement déplu. Toutefois, il y avait foule au zoo ce qui l'avait contraint à se laisser faire sans trop broncher. Si son patron le voyait se battre avec un autre employé, une femme de surcroît, il risquait de le licencier et il avait trop besoin d'argent pour se permettre de prendre un tel risque... A l'aise comme un tigre dans une jungle en feu, il avait fait face à l'homme qui s'occupait de nourrir les visiteurs et, désireux de mettre un terme au plus vite à la situation absurde dans laquelle il se trouvait, avait payé rapidement. Une fois hors de la vue des passants, il avait plaqué sa " petite-amie " contre un mur, sans réelle violence mais avec suffisamment de conviction pour qu'elle comprenne qu'il valait mieux qu'elle évite d'aller trop loin à l'avenir.

    - Ne refais plus jamais ça.

    Furieux, il l'avait littéralement laissée en plan. Elle avait eu ce qu'elle voulait eh bien qu'elle retourne travailler !

    * Elle ne nous laissera sûrement pas nous en tirer si facilement... *


    * ... *

    * Nous n'avons aucun moyen de la fuir quand nous sommes ici et elle le sait. Elle va en profiter. *

    * Je ne fuis pas. *

    Non, il n'avait pas peur d'elle. Seulement, sa présence l'irritait au plus haut point.

    * Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, mais... *

    Le jeune homme s'était arrêté avant de s'agenouiller et de prendre la tête de la renarde entre ses mains.

    * Elle approche encore et je la jette en pâture aux alligators. *

    Bien décidé à éviter d'avoir à recroiser son ennemie, Sven s'était remis au boulot...
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Théox’ s’était laissé jeter contre le mur sans trop rien dire, gardant au contraire le silence dans un moment où beaucoup se serait rebiffer. Jouer avec le feu, s’était plutôt son truc… et pour l’instant les étincelles prenaient bien. Mais aussi complexe était Théoxanne, elle savait pertinemment qu’aujourd’hui, elle n’était pas d’humeur exécrable. Plutôt une chance pour ce type ! En cherchant quoi répondre, comme promis à l’individu, elle ne trouva aucune réponse. Bah oui, elle ne lui voulait rien en réalité ! Pourquoi fallait il toujours que les Kanaks ait envie de buter ou de traquer tout ce qui bouge sans prendre leur pause syndicale ? Elle le recroisait simplement après lui avoir sauver les fesses… une évidence qu’elle allait se pointer devant lui. Mais à peine avait elle trouvé une réplique cinglante que le type la plantait là.

    Surprise, tout comme déçue, elle adressa un regard à Keops qui lui fixait intensément le bretzel qu’elle tenait. Un sourire tendre effleura ses lèvres *On sait ce qui te perdra Keops !* Sans plus se soucier de l’homme, elle se dirigea vers un banc miraculeusement vide malgré l'affluence de visiteurs. A peine assise, Keops lui sauta sur les genoux. Théoxanne lui lâcha un regard de travers avant de lui abandonner le bretzel en entier. Le petit Fennec s’y attaqua sans répit en bondissant à terre, s’installant sous le banc pour être tranquille tandis que Théox’ croisait les jambes et soufflait doucement sur son café gracieusement offert. *Tu pense qu’il est nouveau chez les Teryas ?* Pourquoi tu t’intéresse encore à eux ? Après ce qu’ils t’on fait !* Touché Keops ! La jeune femme ne pu s’empécher de soupirer lourdement, puis elle pris quelques gorgés de café. De l’énergie, elle en avait besoin après une nuit blanche ! Les yeux dans le vagues, elle restait pensive. *Théoxanne, tu ne vas quand même pas retourner le voir ??* Non… *

    Keops devait avoir peur qu’elle fasse encore des conneries… qu’elle tende encore une fois la main à un ennemi des Kanaks. Avec l’homme, ce n’était pas la première fois, et si cela venait à se savoir… Il ne préférait pas y penser. Longtemps, elle hésita en se mordillant la lèvre, alors que Keops l’observait soudain, oubliant son bretzel. Puis d’un bon, elle se remit sur ses pieds, faisant sursauter une famille juste à côté. Elle termina son café à la vitesse de l’éclair, jeta le gobelet dans une corbeille et chercha du regard où pouvait être parti le type. *Mais qu’est ce que tu fou Théox’ ??* Devant l’absence de réponse, Keops se sentait soudain perdu… Mais il suivit sa moitié, non sans avoir chopé un morceau de bretzel restant. Après un long tour des environs, 20 minutes de cherches appliqués, elle retrouva le jeune homme en plein travail et lui tournant le dos.

    « J’ai une question… »

    La suite, elle l’ignorait encore. Mais pour sur, le jeune homme trouverais forcément une réplique parfaite qui lui permettrait d’enchainer.
Sven J. Ferguson a écrit:
[ Désolée c'est court ]

    Sven était concentré sur son travail. Tout en prenant bien soin de ne pas se faire attaquer par les petits pensionnaires de l'enclos dans lequel il était entré, il s'affairait à réparer une branche de l'imposant perchoir qui était mis à leur disposition pour qu'ils se dépensent. Il venait de terminer quand sa daemon, qui avait du rester dehors par mesure de sécurité, l'avait mis en garde :

    * Elle revient à la charge.... *

    Nïm avait été tentée de planter ses petits crocs pointus dans les mollets de l'importune pour lui rappeler que sa présence était plus une gêne qu'une source de plaisir mais, par curiosité, elle l'avait laissé parler avant d'entreprendre quoi que ce soit. Elle semblait étrangement troublée...

    Le géokinésiste n'avait d'abord accordé aucune attention à son interlocutrice. Il avait pris son temps pour quitter la cage dans laquelle il s'était enfermé et il avait laissé un mot à l'attention de ses collègues sur la porte d'entrée du personnel. Après cela seulement, il avait daigné regarder la Kanak.

    * Quelle plaie ! Ces cinglés sont vraiment tenaces ! *

    Il avait hésité entre deux attitudes - la planter à nouveau ou lui laisser l'occasion de lui poser sa fameuse question - et il avait fini par opter pour la seconde :

    - Posez là toujours si ça peut vous faire disparaître plus vite de mon champ de vision.

    Il ne se forcerait pas à lui répondre en revanche... En attendant qu'elle enchaine, il avait ouvert un robinet situé à sa droite pour se laver les mains...

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    [T'inquiète, c'est parfait quand même ! ^^]

    Le long silence qui avait suivit la question de Théox’ exprimait asser bien la résistance extrême qu’avait l’homme à lui adresser la parole. Compréhensible, mais où était la galanterie ? (rire ironique) Toujours aussi souriante et le regard pétillant qui la faisait sans doute passer pour la fille la plus agréable du monde, la blondinette se trouvait pourtant dans une faille. Quel était sa question ? Rapidement, elle activa sa vivacité d’esprit. Un truc à la con vite !

    « Combien pèse en moyenne un éléphant ? »

    Elle se serait bien auto-félicité, mais elle était trop occuper à fixer pesément le jeune homme en attendant sa réponse comme si c’était d’une importance vitale. Et finalement, cela l’était asser ! Si il ne souhaitait pas lui adresser la parole, elle le forcerait à le faire en évoquant son besoin d’information pour réaliser son travail ! *J’aimerais bien savoir se que tu as en tête Théox’* Moi aussi !* Elle laissa planer un instant sa question avant d’enchainer en s’approchant de l’homme.

    « J’ai besoin d’un spécialiste… et pourquoi pas d’un petit coup de main. Après tout, plus vite j’aurais fini ce pour quoi je suis là, plus vite je débarrasserais le plancher de ma sublime présence ! »

    Sa, elle ne parierait pas là-dessus, mais si l’homme avait quelques faiblesses, et une envie irrésistible de la voir se tirer, alors il irait en son sens. Si ce n’était pas le cas, aucunes importances. Car une fois son travail fini, elle s’autoriserait une petite lecture de dossier des employés dans le bureau de la direction… Chose très instructive. Mais en attendant, et même si elle n’avait pas tout à fait conscience de cela, elle avait besoin de se rapprocher un peu de ses origines de Teryas… Un manque cruel, qu’elle devait ignorer maintenant qu’elle était chez les Kanaks. *Pourquoi est ce que tout est toujours si compliqué avec toi ?* Keops avait l’air désespéré. Il ressentait, savait ce qui se passait en Théoxanne et cela ne lui plaisait pas trop. Depuis le temps qu’il tentait d’apaiser sa tristesse… Mais il fit mine de rien, et se planta non loin de la renarde pour finir son morceau de bretzel,aussi grand que lui.
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven avait de nouveau froncé les sourcils en entendant la question de son interlocutrice. Combien pesait un éléphant ?!

    - Tu ne cherches tout de même pas à me faire croire que la réponse à cette question t'intéresse réellement j'espère ?

    Franchement, il la pensait plus maligne que ça.

    * Elle cherche à te faire parler mais pourquoi ? *

    Le jeune homme n'était pas sûr de ses motivations. Elle souhaitait certainement en apprendre plus sur sa personne mais il ne comptait pas lui révéler quoi que ce soit. Comme il ignorait qu'elle était dotée du pouvoir d'hypnose, il ne se doutait pas que la Kanak pourrait consulter son dossier une fois qu'elle se serait enfin décidée à lui lâcher les baskets. Elle n'y trouverait que sa carte d'identité et d'autres choses sans importances mais, si son père était encore en vie et qu'elle le connaissait, elle ferait sans doute le rapprochement entre eux même s'il portait le nom de sa mère, ce qui n'était pas une bonne chose pour lui. Après tout, il était censé être mort !

    * C'est son boulot de traquer et de tuer les élémentalistes, tu as oublié ? *


    Certains chasseurs allaient droit au but : ils emmenaient leur proie à l'écart et l'abattaient froidement sans perdre de temps. Celle-ci en revanche, semblait déterminée à faire durer le plaisir... Agacée par la situation, au moins autant que son âme-sœur, la renarde était venue se planter devant la jeune femme, l'éloignant du même coup de Sven.

    - Bon, maintenant ça suffit. Si vous avez besoin d'aide, allez la demander à quelqu'un d'autre !

    La plupart des hommes qui travaillaient au zoo se feraient un plaisir de travailler avec une jolie blonde, ne serais-ce que pour la reluquer autant qu'il leur serait possible de le faire.
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Théoxanne fit une mou boudeuse à la réponse de l’homme. Il ne faisait pas semblant d’être méfiant celui-là ! En même temps, en présence d’une Kanak, s’était normal… mais tout de même, il aurait pu faire un effort. Plus il résistait, plus l’esprit contradictoire de la jeune femme avait bien envie de lui coller au train tout au long de la journée, quitte à lui chercher des poux et à s’en prendre plein la figure. Elle était comme ça Théox’, rien n’y pouvait ! Lorsque la renarde prit la parole, Keops leva le nez de son reste de bretzel et la fixa, soudain sur ses gardes… mais gardant tout de même un œil sur sa nourriture. La jeune-femme quand à elle avait laissé la renarde approcher, puis elle s’était lentement accroupit pour la regarder dans les yeux, comme elle avait toujours l’habitude de le faire.

    « N’importe qui d’autre ne m'intéresse pas jolie Daemon… »

    Théoxanne n’ignorait pas qu’à une telle distance, c’était offrir à la créature un moyen rapide et extrêmement simple de la tuer. Un seul coup de croc bien placé et s’en était fini. Mais l’intrépidité de la jeune femme s’ajoutait à son envie de prouver qu’elle n’avait aucunes mauvaises intentions. Elle se laissa dévisager un instant, avant de reporter son regard clair vers l’homme, tout en s'adressant encore à la renarde.

    « Je ne veux de mal ni à toi, ni à ton âme humaine… N’ai-je pas déjà montré ma bonne volonté l’autre nuit ? »

    Délaissant ses restes, Keops approcha en trottinant de sa moitié et se colla à sa jambe. Pour lui qui ne s’adressait jamais à voix haute que lorsqu’il le considérait absolument nécessaire, c’était une première ! Théox’ en fut même surprise.

    « Si c’était le cas, vous ne seriez plus de ce monde. »

    D’un geste tendre, elle posa sa main sur le dos de son Daemon. *Un jour, tes lubies nous mettront vraiment en danger.*Des deux, Keops était le seul à se soucier des conséquences. Il était la sagesse que Théoxanne n’avait pas envie d’être. Elle savait qu’il avait raison, mais ne l’admettrait pas. *Je sais, mais nous aviserons le moment venu, celons qui seront nos ennemis.*
Spoiler:
 

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Par une chance insolente, la renarde n’avait pas fait un seul mouvement, si bien que Théox’ resta elle aussi, parfaitement immobile. Keops quand à lui semblait extrêmement attentif à la moindre chose, aussi bien statique que vocale. Une variation suspect, et il alertait Théox’. Il avait donc repris son éternel silence, et obervait, ses grandes oreilles dressés. Quand à sa moitié, elle avait encore le visage tourné vers l’homme quand il prit la parole. Et cela demanda à Théox’ un grand effort pour retenir un pouffement. Elle se redressa lentement, croisant les bras sur la poitrine et déclara d’un air soudain très solennel :

    « Tu ne sais donc pas ? … Tu est l’élu mon pote !! »

    Puis elle éclata de rire, posant une main sur sa poitrine pour mimer l’étouffement. Puis elle reprit son sérieux, et planta un regard acéré sur le jeune homme.

    « Sans rire… Tu m’imagine sans doute comme une folle-furieuse arracheuse de cœur. Peut être même est-ce que je collectionne les fémurs de mes victimes pour jouer au golf avec ? Où alors… je ne suis simplement pas une malade. »

    Répondre en toute franchise ? C’est ce qu’elle aurait fait avec plaisir. Mais Keops, lui, n’était pas d’accord et n’appréciait souvent pas les conséquences de cette sincérité trop directe. Il savait que la plus grande fierté de Théox’ était bien son indépendance ! Chez les Kanaks, elle était réputé pour n’en faire qu’à sa tête, n’obéir qu’à très peu d’ordre et tout le monde s’en contentait. Ce tour de force qu’elle avait réussit en s’imposant comme tel lui assurait une auto-protection asser grande pour ne pas être surveillée, et encore moins répondre de ses actes puisque les Kanaks en ignoraient 90%... Il fallait simplement qu’elle apporte une tête de temps à autre, ce qu’elle faisait en choisissant bien ses victimes. Mais ça, super-zooman l’ignorait totalement, et elle pouvait continuer à jouer avec lui et faire croire qu’elle était taré si cela lui plaisait. *On ferait mieux de retourner au Palan… J’aime vraiment pas le regard de la renarde…* Et toi tu crois qu’elle aime tes oreilles ?*

    « Et pour ce qui est de ma question… effectivement j’ai besoin d’une réponse juste, et de bras forts pour ajuster un mécanisme subtil. Doit-je demander à ton boss de le faire à ta place ? »

    Elle lui servit un regard piquant, penchant la tête sur le côté, pleine de provocation.
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven n'avait qu'à moitié apprécié la plaisanterie de la jeune femme mais il s'était abstenu de lui faire remarquer. Elle ne semblait pas se rendre compte de l'image qu'il se faisait de sa personne : En prenant tout à la légère, elle banalisait ses actes ce qui était perturbant. Elle disait ne pas être une malade mais pouvait-il vraiment la croire ? Comment, en étant sain d'esprit, pouvait-on s'en prendre à des gens parce ce qu'ils possédaient des pouvoirs ? Pire : comment pouvait-on, en ayant les mêmes capacités que ses victimes, les traquer et les éliminer en se disant qu'on pourrait être à leur place ?

    * Tu crois qu'elle est pire que les autres ? *


    * Si tuer l'amuse, c'est fort probable *

    * A moins qu'elle cherche seulement à se protéger... *

    * Se protéger de quoi ? Je doute qu'on l'ait forcée à rejoindre le clan des Kanak ! Qu'est ce qui l'empêche de le quitter ? *

    * La peur d'être à son tour traquée et tuée sans doute. Mais tu as raison, ça ne l'excuse pas. *

    Si elle s'obstinait à le fréquenter sans ramener sa tête à ses supérieurs, la demoiselle aurait sans doute des problèmes et c'était tant mieux car la perspective d'être réprimandée la dissuaderait certainement de continuer à le coller trop longtemps. Enfin, pour l'heure, elle insistait pour qu'il lui apporte son aide et vu qu'il n'avait pas envie d'expliquer à son patron pourquoi il faisait preuve de tant de mauvaise volonté à son égard, il avait fini par céder.

    - Un mâle pèse généralement entre 5 et 6 tonnes, une femelle dépasse rarement les 4. Dépêche toi de me dire ce que je dois faire, je n'ai pas toute la journée.

    * Tu n'aurais peut-être pas du accepter. *

    * Je n'en avais pas envie mais tu sais aussi bien que moi qu'on ne peut pas se permettre de se faire mal voir ici. Et vue la plastique de cette fille, le boss prendrait forcément son parti *


    Oui, Théoxanne était belle et il était certain qu'elle en profitait pour manipuler son monde...

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Le chantage … Vieux comme le monde, facile comme tout et qui avait des résultats souvent très bons ! Théoxanne n’en faisait pas souvent usage, préférant l’hypnose ou encore les magouilles créatives qui l’occupait un bon moment. Mais avec ce genre d’individu, avait elle le choix ? En l’entendant accepter, elle avait jeté un regard discret à Keops. *C’est bien un homme… Évoque une hiérarchie et PAF ! Il mord…* N’en fais pas trop Théox’, je n’aime pas l’idée que l’on s’isole avec ses deux là.* Tu doute de nos capacités ?* Le fennec s’abstint un instant avant de répondre, l’air contrarié. *Pas du tout, mais c’est un Terryas, et ça change la donne, je te connais.* Il n’avait pas tord, mais la jeune femme promis silencieusement qu’elle serait des plus prudente. Et Keops savait qu’en cas de danger, elle réagirait avec la vivacité qu’on lui connaissait. Keops ne partait pas du principe que c’était l’homme et son Deamon qui était en position de faiblesse… mais Théoxanne si !

    « Parfait ! »

    Elle tourna alors les talons, suivit de son Daemon après avoir invité le type à la suivre à son tour. Elle avait visualisé le plan du zoo en peu de temps, si bien qu’elle retrouva rapidement le chemin vers le petit hangar miteux qui lui servait à travailler depuis la veille. C’était évidemment à l’écart des zones de grands passages, soigneusement dissimulé aux touristes, et l’on y stockait pas mal de matériel divers. Arrivée à l’entrée, elle attendit l’homme qui sans doute trainait un peu les pieds… Puis elle s’engouffra dans le hangar sombre, allumant du faite les grands plafonniers. Le palan n’avait pas bougé, et son bordel non plus d’ailleurs…

    « Bien… Puisque nous allons passer un peu de bon temps tout les deux, des présentations s’imposent ! Théoxanne. »

    Sans même le regarder, elle enclencha le mécanisme complexe de sa création, activant également celui de sa pensée qui devait trouver plusieurs solutions pour que le tout fonctionne. Soudain très concentré, elle demanda mentalement à Keops de s’occuper de la surveillance de la renarde tandis qu’elle se chargerait volontiers de l’homme. *Termine ça, et renvoi le à son purin tu veux ?* Éternellement souriante, Théoxanne rassura son Daemon d’une caresse furtive avant que celui-ci parte s’installer un peu plus loin , d’où il pouvait voir l’ensemble de la scène.
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven avait trainé les pieds jusqu'au hangar où travaillait la Kanak. L'endroit était assez isolé si bien qu'il s'était demandé si elle ne l'attirait pas dans un piège.

    * Faisons demi-tour. *

    * Non. *

    * Non ? *

    * Si elle tente quelque chose maintenant, au moins on sera fixés. *

    * Tu es sûr de vouloir prendre un tel risque ? *

    * Mieux vaut qu'on se retrouve seuls avec elle pendant qu'on est sur nos gardes plutôt qu'on la voit nous tomber dessus à l'improviste. *

    Ce n'était pas faux. Même si cela ne la ravissait guère, la renarde était entrée dans " l'antre " de la chasseuse, bien décidée à veiller sur son âme-sœur pour qu'il ne lui arrive rien. Comme le fennec, elle s'était installée en hauteur histoire d'avoir une vue d'ensemble de la scène et elle s'était " branchée " sur l'esprit de la jeune femme afin de pouvoir prévoir une éventuelle attaque. Le géokinésiste connaissait déjà le prénom de son interlocutrice puisqu'elle s'était présentée lorsqu'il se trouvait à l'entrepôt avec Valdo et Allysonn et puisqu'il avait estimé que cela ne pourrait pas lui être dommageable, il avait daigné lui donner le sien.

    - Sven.

    Il ne connaissait pas grand chose à la mécanique si bien qu'il avait préféré attendre que la Kanak lui donne des instructions avant de toucher à quoi que ce soit. Après tout, ce n'était pas parce qu'il avait hâte d'en finir qu'il était pressé de travailler avec elle !



Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    S’approchant de la lourde chaine qui tenait le palans, Théoxanne jeta un sourire distrait au jeune homme.

    « Je sais… c’est écrit sur ton badge. »

    C’était toujours mieux que de dire ‘enchanté !’… non ? Elle fit mine de l’ignorer pour retourner à son ouvrage. Le mécanisme était complexe, et sans doute beaucoup trop fragile pour le poids estimé par Sven. D’un geste machinal elle replaça ses mèches folles derrières ses oreilles et poussa un soupir, sans jamais cesser de scruter les pièces assemblées une à une. Jamais cela ne tiendrait. Du moins, pas asser pour soutenir plus de 4000 kilo ! Il fallait plus de balance, plus de puissance dans le mécanisme… et un système de grue minimisé. Et pourquoi pas un frein arrière gradué ? Il y avait en réalité encore beaucoup de travail si elle voulait que le tout fonctionne en toute sécurité. Sven serait certainement ravis de savoir que la présence de la jeune femme s’éterniserait sans doute la semaine entière ! En attendant, elle ne savait pas trop ce qu’elle cherchait à faire, mais le taquiner était plutôt plaisant.

    Devant le silence de Keops, la jeune femme s’inquiéta un peu, et le chercha du regard un instant. Il n’avait pas bougé, assit tranquillement sur plusieurs caisses empilés. Il reniflait l’air du côté de la renarde… Et elle ne préférait pas savoir pourquoi. Les odeurs de Daemon, c’était pas son truc. Elle se tourna plutôt vers Sven.

    « Viens par là. »

    L’ordre avait été donné naturellement, et Théoxanne espérait bien qu’il rétorque. A l’intérieur, elle hurlait sauvagement de rire, sans qu’elle n’en laisse rien paraitre… enfin très peu. Car finalement son menton trembla alors qu’elle étouffait un rire en toux nerveuse. Puis elle trouva en un éclair une excuse pour le faire travailler…
Sven J. Ferguson a écrit:
    * " C'est écrit sur ton badge " ... Gnagnagnaaa *

    Nïm appréciait de moins en moins le comportement de la Kanak. Il était évident qu'elle se moquait de son âme-sœur et elle craignait qu'elle finisse par le rendre chèvre. Toutefois, Sven gardait son sang-froid. Inutile de s'énerver, cela n'aurait fait que contenter son interlocutrice chose qu'il souhaitait éviter à tout prix. Il avait obéit en silence lorsqu'elle lui avait demandé de s'approcher pour lui confier une tâche mais il n'avait pas l'intention de jouer les hommes soumis très longtemps. Aussi, après s'être aperçu que la jeune femme étouffait un rire, il avait imaginé une petite vengeance...

    - Oups.

    Un récipient plein d'un liquide visiblement très collant s'était renversé sur les pieds de la chasseuse après qu'il l'ait heurté " par accident " en se retournant pour vérifier que sa daemon se portait bien.

    * Bien joué. *

    Amusée, la renarde avait du étouffer un rire à son tour.

    * Prends garde aux représailles. *

    Le géokinésiste ignorait comment la mécanicienne allait réagir mais il se tenait prêt à se protéger d'une éventuelle riposte.

    - J'ai peur que tu ais du mal à t'en débarrasser, ce truc a l'air coriace.

    Il n'avait pu s'empêcher de lui lancer une petite pique sur un ton qui se voulait innocent histoire de lui faire comprendre qu'elle n'était pas la seule à pouvoir être détestable...
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    En sentant le liquide de refroidissement qu’elle avait mis de côté pour le moteur principal se rependre dans ses chaussures et éclabousser ses jambes, Théoxanne fit un mouvement de recule… inutil. Il était déjà bien trop tard lorsqu’elle avait réagit, et elle avait émit un son étrange, une sorte de cri étouffé en inspiration (si si, c’est possible !) fortement surprise et crispé. Elle resta un moment à constater les dégâts, en silence. Ses converses avait beau être dans un état lamentable puisqu’elle les utilisait toujours pour travailler… ce n’était pas une raison pour les dégueulasser comme ça ! L’espace d’un instant, une lueur de colère passa dans son regard… et elle reprit un sérieux total. Et quand il lui adressa une pique mesquine, elle garda également le silence. La tension soudaine força Keops à rester sur ses gardes, toutes oreilles dressés. *Calme toi Théoxanne !* Il savait de quoi elle était capable… mais la savait également si imprévisible que lui-même ignorait se qu’elle pouvait avoir l’idée de faire. Pas de réponse, il sauta sur la caisse inférieur, prenant ses précaussions avec la renarde.

    « Très drôle … Sven…»

    Elle avait parlé d’un ton si froid que même elle en aurait frissonné. Lentement, elle s’approcha du jeune homme jusqu’à presque le toucher. Elle le fixait, les yeux légèrement plissés, l’air neutre mais furieuse. Keops, aux aguets, avait une patte levé, prêt à bondir au moindre moment. Mais la situation s’éternisa plusieurs secondes, de très longues secondes de silence. Puis, d’un geste vif et rapide, Théoxanne s’appuya sur le palans…

    « Et je suppose que tu te crois malin ? »

    Mais elle n’attendit pas de réponse et décrocha un bouchon… celui du conteneur à cambouis. Le liquide noir s’écoula immédiatement, pour tomber sur la chevelure de Sven. En un bon, Théoxanne était hors de porté. Elle observa une seconde la scène, juste pour vérifier qu’il en avait déjà plein partout avant de lâcher un grand rire. Par un rire moqueur, ni taquin… mais un vrai rire qui sortait du cœur. A moitié plié en deux, elle adressa à voix haute à son Daemon sans s’en rendre compte :

    « Tu as vu sa tête ?! »

    Puis elle se remit à rire aux éclats, à moitié plié en deux. Keops baissa ses oreilles, l’air dépité, et s’allongea de nouveau en ignorant délibérément les éclats de rire de sa moitié. Elle l’avait bien eu le Sven ! Et finalement, n’était pas d’humeur vengeresse… Contre toute attente !

Sven J. Ferguson a écrit:
    La jeune femme n'avait visiblement pas du tout apprécié le geste de Sven qui avait immédiatement cessé de fanfaronner intérieurement en croisant son regard furieux. Conscient qu'agacer une Kanak alors qu'il se trouvait seul avec elle dans un hangar où personne ne venait jamais n'était certainement pas la chose la plus prudente qu'il avait fait dans sa vie, il s'était tenu prêt à la contrer dès que le besoin s'en ferait sentir. Nïm avait hérissé les poils de son dos et dévoilé ses petits crocs pointus en sentant que son âme-sœur était potentiellement en danger. Si jamais la mécanicienne attaquait, elle se ferait un plaisir de raccourcir les oreilles monumentales de son daemon... Le géokinésiste s'était efforcé de ne pas ciller lorsque son ennemie s'était rapprochée de lui même si la perspective de se prendre un coup ne le ravissait guère. L'ambiance était restée très tendue pendant quelques minutes avant que la demoiselle se décide à... l'asperger de cambouis.

    * Sven ! *

    Inquiète pour sa moitié, la renarde avait quitté son poste d'observation pour la rejoindre.

    * Ça va, ça va, c'est juste... erk ! *

    Le liquide sombre qui s'était répandu sur sa tête serait difficile à nettoyer mais au moins, il ne l'avait pas blessé en entrant en contact avec sa peau.

    * La garce ! *

    Pliée en deux, Théoxanne savourait sa vengeance. Étonné de voir qu'elle n'avait fait preuve d'aucune violence à son égard mais ne se départissant pas de sa méfiance pour autant, le jeune homme s'était essuyé le visage afin de limiter les dégâts avant de repérer du lierre qui courrait sur le mur du fond du petit local dans lequel ils se trouvaient. Parfait... Il savait que sa vis à vis possédait les mêmes pouvoirs que lui mais l'effet de surprise devrait lui laisser le temps d'arriver à ses fins.

    Grâce à un petit geste de la main, il avait fait plusieurs tours rapides autour des chevilles et des bras de la Kanak afin de pouvoir l'immobiliser momentanément. Le contenu d'un grand seau d'eau croupie dans lequel étaient sûrement mortes quelques bestioles diverses, qui se trouvait dans un coin de la salle de travail, lui avait ensuite rapidement été envoyé dessus. Et comble de la chance, le fennec avait été touché aussi... Ridicule, car il ressemblait à présent à un rat mouillé, il avait provoqué l'hilarité de Nïm. Sven quant à lui, s'était contenté de sourire... ce qu'il n'aurait pas cru possible en présence d'une Kanak !

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Théoxanne sentait son ventre se crisper à rire autant. Elle se tenait d’ailleurs les côtes quand elle sentit une énergie bien particulière qui la fit se reprendre. Mais le temps de le faire, elle constatait que du lierre lui immobilisait les mains et les chevilles. Elle redressa alors la tête, avec sur le visage une expression anxieuse. Mais elle ne prit pas le temps de réfléchir, et activa illico son intangibilité. Autant ne pas perdre de temps, une seconde après, et elle était libre… Elle s’apprêtait à prendre son élan pour foncer comme une furie sur l’assaillant quand l’eau glaciale entra en contact avec elle. Théoxanne s’immobilisa, par chance un réflexe l’ayant poussé à fermer les yeux, elle avait également pincé ses lèvres. L’eau était si froide qu’elle en eut le souffle coupé, et ne se demanda même d’où elle pouvait venir… forte heureusement, car il y avait sans doute de quoi faire une crise de panique à l’idée de l’incident bactériologique si elle s’était penché sur le sujet. Le temps de se remettre du choc de température, elle haletait presque, et s’essuya les yeux avec difficulté, aussi tendu qu’un… qu’une ficelle. Puis un sourire mi-amusé mi-offusqué se dessina discrètement…

    « Oh non mais... NON MAIS VOUS ÊTES UN MALAAAADE !! »

    Théoxanne tourna son regard vers Keops qui venait de hurler comme un fou … et comme elle n’avait que rarement entendu jusqu’à présent. Aussi surprise qu’inquiète, elle le chercha un instant du regard… et eut de nouveau le souffle coupé. Le Daemon était furieux… trempé, et absolument ridicule ! Il était si imbibé d’eau qu’il dégoulinait miteusement. Ce qui déclencha à nouveau les rires de la jeune-femme. Il continuait à juré, en parti contre Théoxanne quand celle-ci s’appuya sur l’établi et constata qu’un reste de Hot-dog était une parfaite vengeance pour son Daemon. Ni une ni deux, elle l’attrapa et le jeta sur Sven, qui fut atteint uniquement par la saucisse. Celle-ci fit mine de heurter et de rebondir sur la tête du jeune-homme, mais elle fini à moitié collé sur la matière visqueuse avant de dégouliner avec et de tomber. Nouvel éclat de rire. Puis elle se calma pour déclarer entre deux spasmes :

    « C’était pour l’honneur de Keops… *Sale grognasse !!!* On s’arrête là ? »

    Elle avait placé ses mains en signe d’abdication, mais jetait quand même de temps en temps des regards nerveux à son Daemon qui semblait être en pleine bouderie… et séance de séchage.
Sven J. Ferguson a écrit:
    Le cri de rage du fennec trempé avait contraint le jeune homme à étouffer un rire. Nïm quant à elle ne cherchait même pas à se retenir. Couchée sur le flanc, comme si elle avait mis de côté sa prudence, elle appréciait le moment de " détente " et de complicité qu'elle partageait avec son âme-sœur. Un lancé de saucisse plus tard, Sven consentait toutefois à mettre fin au " combat " avec la Kanak. Puisqu'il n'aimait pas particulièrement être sale, il s'était approché du petit robinet qui alimentait le hangar en eau avant de placer sa tête en dessous. La trace qu'avait laissé le contenu du hot-dog était partie rapidement mais le cambouis, comme il s'y attendait, était resté incrusté dans ses cheveux.

    * Aie aie aie, tu vas avoir du mal à t'en débarrasser... *

    Attentionnée, la renarde avait rejoint sa moitié et avait entreprit de l'aider à retrouver son apparence d'origine. Malheureusement, elle avait très vite du renoncer à se servir de sa langue râpeuse pour lutter contre le liquide sombre.

    * Pouah, c'est dégoûtant ! *


    * Ne fais pas ça, tu vas te rendre malade ! On trouvera bien une solution une fois de retour à la maison. *

    En attendant, il allait devoir faire avec et certainement expliquer ce qui lui était arrivé à ses supérieurs. Il se devait de rester présentable puisqu'il travaillait parfois sous les yeux des visiteurs du zoo si bien qu'ils remarqueraient sans doute son accoutrement.

    * Avec un peu de chance, on terminera notre journée plus tôt. *

    Et ce serait la meilleure chose qui pourrait leur arriver ! Enfin, avant cela, il leur faudrait parvenir à se débarrasser de la chasseuse.

    - Bon, finissons ce pour quoi tu m'as amené ici que je puisse retourner à mes occupations.

    Il se méfiait toujours d'elle mais le regard qu'il portait sur la chasseuse avait légèrement changé. C'était certainement pour cela qu'il lui avait envoyé un grand drap blanc qui trainait sur une machine au cas ou elle aurait envie de s'enrouler dedans pour avoir moins froid...

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Au final, le Terryas n'avait pas répliqué... fin de la boucherie. Théoxanne en était plutôt contente puisqu'elle ne savait pas combien de saut il allait encore pouvoir lui balancer à la tronche. En tout cas il devait être en mesure d'en avoir encore quelques uns dans sa manche, c'était donc plutôt une bonne chose. Et tandis que sa renarde et lui prenait le temps de se refaire une petite beauté à l'évier (serait il un peu métro ?) elle se tourna vers Keops qui s'acharnait à se toiletter et à 's'essorer' le plus possible. Le pauvre Fennec était encore complétement trempé de la tête au pied et dégoulinait encore complétement. *On ne peu pas dire que tu soit très joueur mon Keops* Ferme là...* Il était vraiment en train de faire la tête, si bien qu'elle le laissa plutôt ruminer un peu, sans faire d'autres commentaires. Mais lorsque Sven revint en lui jetant un draps, sans doute pour qu'elle s’essuie un peu, Théox' ne se pria pas de le céder à son Daemon. Elle remercia Sven d'un bref sourire puis alla frictionner Keops qui tremblait de froid... c'est qu'il n'aimait que la chaleur le petit ! Il ne résista pas longtemps, et offrit une petite léchouille à sa moitié en guise d'acte de paix. Après quelques instants à s'occuper de son Daemon, elle le laissa se dépatouiller seul et, lui laissant le drap, se tourna vers Sven qui semblait plutôt presser de s'en aller.

    Elle ne répondit pas tout de suite et se contenta de repasser devant lui en direction de son palan, tournant tout autour pour vérifier qu'il n'avait subit aucun dégâts. Une fois assuré de cela, elle remit le bouchon qu'elle avait ôté pour que Sven prenne cette jolie teinte noirâtre tout en cherchant quoi lui faire faire. Après tout, elle ne l'avait fait venir que dans le but de l'emmerder un peu, de côtoyer un Terryas inconsciemment... et n’ayant pas la moindre chose à lui faire faire, elle fit mine de regarder encore un peu son palans. Mais après quelques secondes, elle se rendit compte qu'en réalité, il y avait pas mal de chose qu'elle aurait beaucoup de mal à faire seule ! L'habitude de se débrouiller en toutes circonstances sans doute. Plutôt contente d'elle... et d'avoir de la compagnie -utile- elle se tourna enfin vers Sven et déclara :

    "Je dois faire pas mal de réglage encore si je ne veux pas tuer l'un de vos pachydermes... J'aurais sans doute besoin de toi plus tard mais pour le moment ça me rendrait un grand service si tu pouvais soutenir le palans pendant que je le démonte de sa chaine."


    En effet, travailler avec les bras en l'air était une sacrée horreur ! Depuis un bon moment elle désirait le faire, sans avoir le courage de monter une combine pour le faire sans que le mécanisme ne se fracasse par terre... Une bonne occasion ! Surtout qu'elle avait bien l'intention de le faire revenir un jour prochain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valdo Destiny
Admin/ Chef des Furyas
Admin/ Chef des Furyas
avatar

~ Nombre de messages : 132
~ Profession : Sans emploi, mais occasionnellement serveur au Bailey's
~ Âge : ???
Masculin
~ Groupe : Furya
~ Vos pouvoirs secondaires : Empathie, Communication Animale
~ Votre Deamon : Keïta
~ Son pouvoir : Télépathie
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Re: Quand les ennuis refont leur apparition... [ Sven et Théox' ]    Ven 23 Déc - 6:49

/!\ Suite du RP /!\
Spoiler:
 
Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
    Il ne reviendrait pas ? Théoxanne ne pu s’empêcher de lui jeter un regard de défi, et de hausser les épaules l’air de dire ‘on verra bien’… Elle trouverait bien le moyen de le faire revenir s’il lui prenait l’envie ! En attendant, elle prenait ses paroles à la lettre et allait utiliser sa présence pour décrocher le palan, seul chose qu’elle pouvait lui demander. Elle aurait par la suite besoin d’aide pour l’assemblage des pièces sur lesquelles elle travaillerait les jours prochains… Et comptait bien le faire revenir à ce moment. *Tu ferais mieux d’arrêter de le titiller* Keops s’était roulé consciencieusement dans le drap pour s'épongé, et avait maintenant une allure bien moins ridicule, même si ses poils partaient dans tout les sens. *Tu te rend compte que la plupart du temps, lorsque tu lâche une phrase c’est pour faire le parano ?* Piqué au vif même si c’était dit sur le ton de la plaisanterie, il reparti bouder un peu… laissant le champ libre à sa moitié, chiante et complètement taré si Théoxanne devait en croire ce qu’il pensait en ce moment même.

    « Bien… Dans se cas tiens toi prêt, dès que je te le dirais ça risque d’être très lourd. Pose-le par terre… le plus délicatement possible. Enfin, le mieux que tu puisses sans te casser en deux… »

    Elle attrapa un escabeau et se dirigea droit vers le palan que Sven soulevait déjà. Elle le déplia juste à côté de lui, afin d’avoir le meilleur angle pour opéré. Accrochant rapidement sa sacoche à outil à la taille pour avoir tout ce qu’il fallait à porté, elle lui adressa un sourire, celui qu’elle semblait toujours avoir aux coins des lèvres puis monta sans demander son reste pour accéder à la zone voulut. Elle avait beau avoir un peu froid, elle se concentra immédiatement sur sa tâche. Théoxanne ne rigolait pas avec la mécanique… Pendant quelques minutes, elle se fit silencieuse, cherchant le meilleur moyen de décrocher le palan sans que cela tombe dans le bras de Sven trop violemment. Mais il s’avéra vite que les outils étaient merdique, et qu’elle n’était pas asser haute. Elle jura sans gène, hurlant presque un ‘Mais quelle merde c'est pas vrai !!!’ De rage, elle jeta un adaptateur de douilles qui explosa par terre tout en continuant à marmonner dans son coin, de temps en temps interrompus par des ‘Putain !’ ou des ‘Raaaaah !!’.

    Mais elle n’était pas asser haute encore pour voir correctement, c’était à peine si son nez passait le haut du palan. Et elle avait beau écarquiller les yeux comme une abrutie, elle louchait sans doute plus qu’elle ne voyait clair. Sans même s’en rendre compte, elle avait posé son genou sur l’épaule de Sven pour se hisser un peu plus. Enfin à bonne hauteur même si elle était complètement en équilibre et tenait sans doute par miracle (ou super entrainement de cascadeuse… huhu), elle poussa une exclamation de contentement et s’inquiéta un moment après :

    « Ca va princesse, tu tiens le coup ? »
Sven J. Ferguson a écrit:
    Sven avait été satisfait de voir que la Kanak se mettait enfin au travail. Elle lui avait donné une poignée de nouvelles instructions avant de monter sur un escabeau et de se concentrer sur le palan. De toute évidence, elle rencontrait quelques difficultés puisqu'elle s'était mise à jurer au bout de quelques minutes d'inspection mais le jeune homme se contentait de maintenir le système comme elle le lui avait demandé dans le silence le plus complet. Il avait légèrement tressaillit en sentant quelque chose s'appuyer contre son épaule mais la remarque outrée de sa daemon l'avait rassuré :

    * Oh ben qu'elle ne se gêne pas surtout !! *

    En levant les yeux, le géokinésiste avait remarqué que la demoiselle s'était servie de son épaule pour se rehausser. Elle n'était pas particulièrement lourde si bien qu'il n'avait pas souffert du contact avec son genou mais elle ne se rendait certainement pas compte qu'en adoptant cette position plutôt osée, elle lui offrait une vue imprenable sur son postérieur... La plupart des hommes en auraient certainement profité mais il avait préféré retourner à sa contemplation du sol. Après tout, il n'était aucunement là pour reluquer l'ennemie !

    * Mais quel culot... *

    Nïm aurait volontiers refermé ses mâchoires sur les fesses rebondies de la blonde mais elles étaient hors de sa portée si bien qu'elle s'était contentée de baisser les oreilles.

    * Princesse ?! *

    Sven n'avait guère apprécié le surnom que lui avait donné la chasseuse ce qui ne l'avait pas empêché de lui répondre :

    - Prends ton temps surtout, c'est quand tu veux !

    Il était loin d'être un gringalet mais il ne comptait pas servir de porteur pendant des heures.

    * Je peux la motiver si tu veux... *


    Le canidé avait jeté un regard carnassier au derrière de Théoxanne.

    * Non, ne tente rien tant qu'elle me surplombe. Si jamais elle tombe, c'est moi qui trinque. *

    Même s'il possédait la capacité de régénération cellulaire, il ne courrait pas après les coups car elle ne le dispensait pas de ressentir la douleur...

Théoxanne Roy-Hoaxter a écrit:
[Désolé hyper court, super fautes de n'importe quoi, pas de couleur mais je dois me casser et je suis pas là avant demain ! XD BISOUS !!]

La réponse de Sven lui arracha un petit rire, mais elle se remit bien vite au travail, consciente que sa position n’était pas très agréable et que le poids devait se faire de plus en plus important… si elle n’était pas sympa ! Préférant cette fois un réel silence, elle travailla sans un mot, et quelques minutes plus tard Théoxanne en avait presque terminé.

« Encore…Un tout petit peu… »

Elle força violemment sur une pièce, et voyant que celle-ci refusait de s’ouvrir, se redressa d’un air perplexe. L’espace de quelques instants, elle resta pensive devant la pièce récalcitrante… Puis décida de frapper un grand coup sur la machine et miracle ! La sécurité s’annula et le palan fut libre ! *Oh merde !*

« Heu … maintenant… ? »

Mais Sven devait avoir reçu le poids d’un seul coup, déjà quelques secondes avant, ce qui ne devait pas être très agréable. Et surtout sa réaction mit en péril l’équilibre de la jeune femme. Elle tomba, mais se rattrapa par réflexe à l’escabeau, avec plus d’élégance qu’elle aurait pu souhaiter. Puis elle sauta à terre d’un petit bond et aida le jeune homme à soutenir la bête.
Sven J. Ferguson a écrit:
[ J'ai pas fais beaucoup mieux si ça peut te consoler niveau longueur :p ]

    Sven continuait à soutenir le palan en silence. Il avait été heureux d'apprendre que sa mission touchait à sa fin mais il ne s'était pas attendu à recevoir tout le poids de l'engin d'un seul coup. Pour ne pas le lâcher, il lui avait fallu changer brusquement de position ce qui avait littéralement éjecté la kanak de son dos. Toutefois, avant de s'intéresser à son sort, il s'était assuré que sa daemon n'avait pas été écrasée, ni par un de ses pieds ni par quoi que ce soit d'autre. Fort heureusement, elle était indemne.

    * Et toi ça va aller ? *

    Le jeune homme l'avait rassurée : dans le pire des cas, il s'en tirerait avec un bon mal de dos. Il ne pensait pas que Théoxanne, qui était visiblement parvenue à se rattraper et qui l'aidait maintenant à soutenir son " œuvre ", avait volontairement cherché à lui faire du mal en agissant comme elle l'avait fait, malgré son statut de chasseuse mais Nïm en doutait.

    - Et maintenant ?

    Porter commençait à devenir douloureux pour ses épaules malmenées par la chute du palan et il n'avait pas une posture idéale pour continuer à " travailler " dans de bonnes conditions.

    * Ne reste pas en dessous surtout *

    La renarde aurait aimé aider son âme-sœur mais sa petite taille l'empêchait de faire quoi que ce soit pour soutenir l'objet avec lui. Aussi, elle se contentait de lui tourner autour, pressée que la demoiselle daigne enfin " le libérer ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand les ennuis refont leur apparition... [ Sven et Théox' ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zone 51 - Quand les MIG livraient leurs secrets
» PAGAMAS ou comment partager le butin quand on est pirate...
» Figurez-vous que mon lapin me répond lorsque je lui parle…
» Quand les rats sortent de leurs tunnels...
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:Midea:. :: Downtown Street :: Parc Zoologique-
Sauter vers: