AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Another day...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie E. Newberry
Chef des Aquaryas
Chef des Aquaryas
avatar

~ Nombre de messages : 10
~ Profession : Microbiologiste
~ Âge : 24 ans
Féminin
~ Groupe : Aquaryas
~ Vos pouvoirs secondaires : Polymorphisme
~ Votre Deamon : Akimori
~ Son pouvoir : Transformation des objets
L'image de votre Deamon :

MessageSujet: Another day...   Ven 18 Mai - 14:53

    Charlie avait sorti de bonne heure, ce matin-là, la tête pleine de pensées. Elle venait d'être élire Chef des Aquaryas, à sa plus grande surprise, après seulement quelques rencontres avec d'autres membres qui, comme elle, partageait une certaine maîtrise de l'élément Eau. Akimori en était fou de joie et se dandinait sur le rythme de la chanson "I'm sexy and I know it". Il était tellement fière pour son humaine et content à la fois de rencontrer d'autres daemons. En même temps, il cherchait un compagnon pour son humaine, mais ça, il faisait bien attention de ne pas le laisser paraitre. Il crapahutait, de ça et là, autour d'elle. Elle se souvenait des Kanaks, bien sûr, et même s'ils n'avaient pas toujours tenté de l'abattre, elle aurait été bien surprise qu'ils tentent un coup pareil : elle était le médecin le plus important de cet Hôpital, ça serait dommage de mettre une balle dans son cerveau si performant. Car, bien qu'elle ait fini rapidement ses études en médecine, ainsi que son doctorat, elle entreprenait maintenant un post-doc en microbiologie, sa véritable passion. Cela n'empêchait pas les autres médecins de courir dans son laboratoire en pleurant pour qu'elle vienne à leur aide. La jeune femme n'intervenait seulement lorsque ses collègues n'avaient aucune idée de quelle maladie souffrait leur patient. Grâce à sa Mémoire infinie, elle n'avait qu'à jeter un oeil sur leurs analyse, sur le patient, et en deux minutes, elle fournissait un diagnostic parfait, infaillible. Souvent, des étrangers venaient jusqu'ici pour enfin savoir de quoi ils souffraient, et si jamais il existait un remède à leur mal. Charlie pouvait toujours fournir le diagnostic, à moins que ce soit une nouvelle maladie, alors là, il n'y avait pas grand chose à faire que de la médecine maison.

    Bref, ils se promenaient ce matin-là, le soleil venait tout juste de se lever sur la mer, les immeubles projetant de grandes ombres partout sur le sol. Elle et Akimori n'habitaient pas bien loin de l'Hôpital, et même s'ils avaient une voiture à leur disposition, c'était bon de marcher. La journée avait l'air parfaite pour sortir se promener nus pieds sur le sable de la place de Telios, mais elle devait aller travailler. Elle était en pleine expérimentation, concernant le virus. Elle avait encore du mal à comprendre son fonctionnement précis, comment on peut faire naître un être totalement indépendant, tangible, de notre propre personne. La jeune femme ne s'en plaignait guère, bien sûr, et elle passa sa main sur la tête du tanuki, qui glapissa de bonheur. Elle se demandait en fait, pourquoi les gens ne désiraient pas ce virus. C'était extraordinaire, d'avoir des pouvoirs et de pouvoir toucher, parler, aimer une autre partie de soi. Pourquoi les autres trouvaient ça inhumain? C'était super, au contraire. Elle ne s'était jamais plainte de sa condition, mais elle, avait eu l'avantage d'avoir des parents manipulables, qui n'ont jamais vu son deamon. Elle comprenait que dans certaines familles, cela ne soit pas accepté et que les infectés n'en sortent pas indemnes.

    Elle était en jeans, t-shirt très ordinaire, de couleur blanc et ses cheveux étaient attachés en queue de cheval. Elle ne comprenait pas ces infirmières qui se mettaient trois centimètres de fond de teint et d'ombre à paupières. À quoi bon? Elles avaient chaud et à la fin de la journée, ça ressemblait à de la peinture fondue. Ri-di-cu-le.

    Enfin, elle apercevait non loin l’Hôpital, après avoir sillonné entre les édifices de la ville. Il se tenait un peu à l'écart, sur une colline. Charlie n'avait jamais compris pourquoi d'ailleurs. Comment les gens en fauteuil roulant faisaient pour se rendre jusqu'en haut? Ça devait prendre de bons bras. Akimori lui sauta agilement sur l'épaule, alors qu'ils pénétraient à l'intérieur de l'édifice. Il détestait l'odeur de l'Hôpital, avec ses médicaments et son urine rance. Cette odeur était quasi-indétectable, mais pour un canidé au flair aussi fin que lui, c'était comme s'il pataugeait dedans. Les gens malades et les infirmières se retournèrent sur leur passage. C'était apparemment très dur d'accepter qu'une "infectée" travaillait ici. Si elle n'avait pas été la meilleure d'entre tous, sans nul doute qu'ils l'auraient chassé à grands coups de pieds.

    Elle s'arrêta un instant au comptoir, pour enfiler son sarrau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Another day...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .:Telios:. :: Carter Street :: Telios Hospital-
Sauter vers: